Le Silence des agneaux : Michelle Pfeiffer a refusé le rôle de Clarice Starling

Le Silence des agneaux : Michelle Pfeiffer a refusé le rôle de Clarice Starling©SGP, BestImage

, publié le 2 février

En 1991, Jonathan Demme chamboule le septième art avec son oeuvre "Le Silence des agneaux" portée par les talentueux Anthony Hopkins (Hannibal Lecter) et Jodie Foster (Clarice Starling). Honoré de cinq Oscars l'année suivante, ce long-métrage s'impose comme un classique du genre. Dans les colonnes du New Yorker, dimanche 31 janvier 2021, Michelle Pfeiffer a révélé que le réalisateur lui avait offert le rôle de Clarice Starling, qu'elle a préféré refuser.

En 1988, Michelle Pfeiffer se révèle au septième art par ses performances dans "Les Liaisons dangereuses" de Stephen Frears, qui lui offre sa première nomination aux Oscars, et dans "Veuve mais pas trop" de Jonathan Demme. Suite à cette collaboration, le réalisateur lui propose le rôle principal de son oeuvre suivante, "Le Silence des agneaux", qu'elle préfère refuser.

"Il y avait un tel mal dans ce film"

En découvrant le script du "Silence des Agneaux", l'actrice s'est sentie mal à l'aise avec ce scénario qui narre l'histoire d'une jeune agent du FBI à la poursuite d'un tueur en série qui découpe une partie de la peau de ses victimes. "J'étais terrifiée. Il y avait un tel mal dans ce film. Ce que je regrette le plus, c'est d'avoir raté l'occasion de faire un autre film avec Jonathan. C'est que le mal a finalement gagné, qu'à la fin de ce film, le mal a été exclu. Je n'étais pas à l'aise avec cette fin. Je ne voulais pas montrer ça au monde", a-t-elle confié au New Yorker. Ainsi elle a préféré refuser le rôle, mais face au décès de Jonathan Demme qui s'est éteint en 2017, Michelle Pfeiffer révèle qu'elle regrette de ne pas avoir partagé un dernier tournage avec le cinéaste. "Je suis si triste qu'il ne soit plus avec nous. C'était la personne la plus gentille, il était drôle et non seulement il était vraiment drôle, mais c'était la personne la plus facile à faire rire, alors nous rions tout le temps", a-t-elle poursuivi avant d'évoquer le tournage de "Veuve mais pas trop" à ses côtés : "C'était un tournage très exigeant, mais pour une raison quelconque, je suis juste entrée en elle. Je ne sais pas pourquoi. Je n'ai pas eu à travailler si dur pour cela, je n'ai même pas eu à travailler aussi dur sur l'accent."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.