Le Seigneur des Anneaux : Andy Serkis raconte sa plongée dans le rôle de Gollum

Le Seigneur des Anneaux : Andy Serkis raconte sa plongée dans le rôle de Gollum©RONALDGRANT/MARY EVANS - Andy Serkis dans le rôle de Gollum face à Sean Astin en Samsagace Gamegie dans "Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi" (2003) de Peter Jackson., Sipa

, publié le 16 mars

Dans les colonnes de The Guardian, samedi 6 mars 2021, Andy Serkis est revenu sur son intense préparation pour devenir le personnage de Gollum du "Seigneur des Anneaux". Un rôle en motion capture qu'il a joué à quatre reprises.

En 1999, Peter Jackson offre à Andy Serkis un rôle d'envergure. Le premier en motion capture d'une longue série, puisque par la suite, il sera Kong dans "King Kong" (2005) de Peter Jackson, César dans "La Planète des Singes : Les Origines" (2011) de Rupert Wyatt ou encore Snoke dans "Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force" (2015) de J. J. Abrams. À quatre reprises l'acteur est invité à prêter sa voix, ses mouvements et ses expressions faciales au personnage de Gollum. D'abord dans la trilogie du "Seigneur des Anneaux" puis dans "Le Hobbit : Un voyage inattendu", le premier volet de la saga. Un rôle qu'il a préparé avec soin, comme il le raconte dans The Guardian, samedi 6 mars.

"J'ai passé beaucoup de temps à me préparer à ce rôle"

"J'avais l'habitude de marcher à quatre pattes sur le plateau lorsque nous tournions 'Le Seigneur des Anneaux'. J'ai passé beaucoup de temps à me préparer à ce rôle. Je partais me promener à quatre pattes pendant des heures. J'étais parfois en contact avec d'autres personnes, alors je devais juste faire semblant de chercher quelque chose. Il est juste de dire que c'est une jolie méthode", a raconté Andy Serkis dans The Guardian. Et si l'acteur semble avoir définitivement tourné la page du "Seigneur des Anneaux", il n'en n'oublie pas cette "période extraordinaire" : "Je ne pense pas que j'aurais pu gérer le genre de renommée que le 'Seigneur des anneaux' m'a apporté si j'avais été plus jeune. J'avais presque 40 ans quand ça a explosé. Je suis reconnaissant que ce soit arrivé à ce moment. C'était une période extraordinaire, tant de choses ont découlé de cette expérience et que cela me plaise ou non, ce rôle m'accompagne au quotidien. Cela ne disparaîtra jamais."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.