Le jour où Jean-Claude Brialy a rencontré les parents de son amant à Cannes

Le jour où Jean-Claude Brialy a rencontré les parents de son amant à Cannes©Agence, BestImage

Marine de Guilhermier, publié le 18 mai

Ce jour très spécial dans la vie de Jean-Claude Brialy, c'est Pierre Lescure, le Président du Festival de Cannes, qui l'a raconté à Télérama.

Depuis le début de cette 72e édition du Festival de Cannes, Télérama publie des petites pastilles dans lesquelles Pierre Lescure se plonge dans ses souvenirs liés à l'événement. Après avoir évoqué la sélection 1979 et ses années Europe 1, le Président du Festival s'est remémoré un déjeuner en compagnie de Jean-Claude Brialy et des parents de celui qui a partagé la vie de l'acteur pendant plus de 20 ans.

"Jean-Claude m'a permis d'être le témoin d'une scène d'une incroyable modernité, qui me mettrait presque les larmes aux yeux", commence par confier Pierre Lescure, avant de partager l'émouvante demande que l'acteur du "Beau Serge" lui a faite à la fin des années 1970 sur la Croisette : "Pierre, j'aimerais que tu m'accompagnes demain. J'ai un déjeuner. Je t'ai parlé de Bruno, c'est vraiment un jeune homme, il a pas 21 ans, je suis fou de lui, je crois qu'il est vraiment attaché à moi et plus encore et ses parents veulent me voir pour que j'évoque avec eux ce qui sera le devenir de Bruno."

Des parents bienveillants

Le fondateur de Canal+, qui rappelle que "Bruno et Jean-Claude ont vécu ensemble jusqu'à la mort" de ce dernier en 2007, a évidemment accepté. "Cet homme et cette femme étaient magnifiques parce qu'ils ont pendant tout le déjeuner, avec beaucoup de calme (...), parlé de la vraie vie de Bruno et Jean-Claude dans les années qui allaient venir", raconte-t-il.

Puis de révéler qu'il a revu les parents de Bruno le jour des obsèques de Brialy sur l'île Saint-Louis : "Ils se souvenaient, comme moi, de ce déjeuner presque fondateur pour la vie d'adulte de leur fils et on s'est embrassés." "Je leur rends hommage parce que, vraiment, ce sont des gens bien", conclut-il.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.