Le général de Gaulle boudé par le cinéma français ?

Le général de Gaulle boudé par le cinéma français ?©Bettmann, Getty Images

Marine de Guilhermier, publié le 2 avril

Si Winston Churchill fait les beaux jours du cinéma anglais, en France, aucun long-métrage n'a encore été dédié au général de Gaulle. Mais pourquoi donc les cinéastes n'osent-ils pas s'attaquer à ce héros de la Seconde Guerre mondiale ? Éléments de réponse.

Dans un entretien à Télérama en 2009, l'historienne Sylvie Lindeperg assurait : "Les raisons sont tout d'abord cinématographiques : la difficulté de trouver un acteur suffisamment crédible pour l'incarner", une problématique que ne semblent pas avoir les Britanniques avec Churchill. Et de poursuivre : "Mais aussi politiques : le poids du Parti communiste, opposé au Général, au sein du cinéma français de l'époque. Voire philosophiques : dans l'immédiat après-guerre, la vision de la Résistance privilégie le groupe contre l'individu."

"Une figure trop sacrée"

Ce que confirme le producteur Jean-Pierre Guérin dans une interview au Point Pop. "C'était une figure trop sacrée", dit-il. Celui-ci a d'ailleurs réussi à monter l'un des rares téléfilms sur l'homme politique mais seulement après avoir "essuyé beaucoup de refus, au prétexte que représenter de Gaulle dans une fiction, ça ne se fait pas".

Mais côté grand écran, le vide se fait sentir. Pourtant certains producteurs seraient prêts à sauter le pas. Jacques Kirsner déclare ainsi : "Si un grand cinéaste, avec un vrai souffle et un vrai regard sur le personnage, m'appelle en me disant qu'il veut faire un film sur de Gaulle, je lui dis oui tout de suite", avant d'ajouter : "Mais le monter serait d'une extrême difficulté, ce qui en dit long sur l'inculture et la bêtise de nos décideurs."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.