Le Diable s'habille en Prada : le jeu de Meryl Streep inspiré par Clint Eastwood

Le Diable s'habille en Prada : le jeu de Meryl Streep inspiré par Clint Eastwood©20th Century Fox - Meryl Streep dans "Diable s'habille en Prada" (2006) de David Frankel., DR

, publié le 15 juin

Interviewée par Entertainment Weekly aux côtés de ses consoeurs du "Diable s'habille en Prada" (2006), lundi 14 juin 2021, Meryl Streep a révélé avoir délaissé sa méthode habituelle de jeu après ce tournage.

Marlon Brando, Al Pacino, Daniel Day-Lewis, Glenn Close... Les plus grands acteurs se sont immergés dans la Méthode. Appelée "method acting" par les Anglo-Saxons, cette technique d'interprétation fait primer le naturalisme, l'improvisation, l'étude de son personnage qu'on ramène à soi. Fervente adepte, Meryl Streep a brusquement cessé de l'être après l'expérience de tournage du "Diable s'habille en Prada" (2006) de David Frankel. Pour se glisser dans la peau de l'intimidante rédactrice en chef de Runaway, inspirée d'Anna Wintour, la comédienne avait suivi les conseils d'un certain Clint Eastwood : "C'était l'imitation directe de la façon dont j'ai vu Clint Eastwood diriger un plateau. C'est quelqu'un que les gars respectent vraiment et il n'élève jamais la voix, jamais. La seule fois où il l'a fait, tout le monde était terrifié pendant deux semaines, l'équipe était traumatisée."

"Je n'avais qu'à parler et être un peu plus méchante que d'habitude"

Son ancien professeur d'art dramatique l'a aussi aidée dans sa performance. Elle s'est remémorée l'une de ses leçons : "À l'école, un enseignant disait : 'La manière dont vous jouez un roi n'a rien à voir avec vous. Vous êtes juste vous ! C'est la façon dont tout le monde dans la salle agit lorsque vous y entrez qui fait de vous le roi.' C'était à eux d'avoir cette réaction. Je n'avais qu'à parler et être un peu plus méchante que d'habitude." Avec les précieuses directives de Clint Eastwood et de cet autre mentor en tête, Meryl Streep s'est enfermée dans son personnage autoritaire, quitte à s'isoler du reste de la production. "C'était horrible! J'étais dans ma caravane. Je pouvais les entendre tous discuter et rire. J'étais tellement déprimé ! Je me suis dit : 'Eh bien, c'est le prix à payer pour être la patronne !', a déclaré l'interprète de Miranda Priestly avant de conclure, visiblement marquée : "C'est la dernière fois que j'ai essayé une méthode !"

Les commentaires sont désactivés pour cette page.