Lambert Wilson incarne De Gaulle au cinéma : "L'enjeu du rôle était énorme"

Lambert Wilson incarne De Gaulle au cinéma : "L'enjeu du rôle était énorme"©Aurore Marechal, Abaca

, publié le 24 février

Dans "De Gaulle", le charismatique Lambert Wilson prête ses traits au Général. L'acteur raconte, dans les colonnes de Version Femina, comment il a réussi un tel challenge.

Très peu de cinéastes osent s'attaquer à la figure sacrée de Charles de Gaulle. Le réalisateur Gabriel Le Bomin s'est risqué à la tâche. Même s'il a dû batailler afin de rassembler le financement nécessaire, "De Gaulle" sortira en salles le 4 mars 2020, avec Lambert Wilson dans le rôle du Général. Un défi pour le réalisateur comme pour l'acteur, qu'il raconte dans Version Femina. Incarné un tel personnage est un enjeu de taille même pour Lambert Wilson : "Je crois que j'ai pris peur le jour où, sur l'autoroute, j'ai vu le panneau 'aéroport Charles-de-Gaulle'. J'ai réalisé à quel point l'enjeu du rôle était énorme tant ce personnage est fondamental dans l'histoire de France, au même titre que Saint Louis, Jeanne d'Arc et Napoléon. Je n'aurais jamais osé aborder l'homme plus âgé, mais si j'ai accepté ce rôle, c'est que je n'ai pas eu à jouer un biopic. Le film porte sur le moment où il devient un personnage historique."

Si l'acteur avoue être "fier qu'on me l'ait demandé et du travail accompli", il a tout de même rencontré quelques difficultés pour se mettre dans la peau du Général : "La difficulté principale était de résoudre le problème de sa voix et de son inflexion. Avec le metteur en scène, nous avons choisi de ne pas l'imiter, car le film montre de nombreuses scènes intimes. Charles de Gaulle ne parlait pas de la même façon à sa femme et à sa fille que lorsqu'il s'adressait à une foule ou à des militaires. L'essentiel du film porte surtout sur les choix d'un homme, ses tourments et sa capacité à prendre des décisions rapidement."

"Il n'y a pas de grand homme sans une femme à ses côtés"

À ses côtés, Isabelle Carré incarne Yvonne De Gaulle : "On s'aime beaucoup depuis le film "Coeurs", d'Alain Resnais, où l'on jouait déjà des amoureux. C'est toujours facile de tourner avec les très grands acteurs comme elle." Un rôle important pour Lambert Wilson : "C'était la proposition vraiment intéressante du scénario : introduire Yvonne et lui donner une partition aussi importante et romanesque (...) Contrairement à l'image que l'on peut avoir, Yvonne était une femme active, qui a su garder son autonomie et son fort caractère, même lorsqu'elle vivait à l'Elysée. C'est cliché, mais il n'y a pas de grand homme sans une femme à ses côtés."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.