La rétrospective Roman Polanski à la Cinémathèque dérange

La rétrospective Roman Polanski à la Cinémathèque dérange©Pool Photo by Jean-Marc Haedrich, Abaca
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 25 octobre

La Cinémathèque française rendra hommage au cinéaste franco-polonais du 30 octobre au 3 décembre 2017 à travers une rétrospective. Une initiative qui n'est pas franchement du goût de plusieurs associations féministes.

Alors que l'affaire Weinstein défraye encore la chronique, l'annonce il y a quelques jours par la Cinémathèque d'une rétrospective consacrée à Roman Polanski, accusé depuis peu par une cinquième femme d'agression sexuelle sur mineure, a du mal à passer, notamment auprès d'associations féministes. Sur Twitter, Politiqu'elles a ainsi appelé le prestigieux établissement à "déprogrammer la rétrospective". Et sa présidente Fatima El Ouasdi de déclarer au Figaro : "(Polanski) est mis sur un piédestal à la Cinémathèque française. Beaucoup d'artistes jugés coupables ou présumés coupables sont réhabilités par la société et continuent d'être honorés."

Un rassemblement prévu devant la Cinémathèque

De son côté, l'association Osez le féminisme a publié un communiqué ce lundi 23 octobre où l'on peut lire : "Par le choix assumé de cette rétrospective Polanski, par la négation des faits criminels qui lui sont reprochés, la Cinémathèque participe à l'idée que violer une enfant ce n'est pas si grave devant le génie de l'artiste."

L'association accuse en outre la Cinémathèque de participer "à la culture de l'impunité des violences masculines". Osez le féminisme appelle donc au rassemblement devant l'organisme situé dans le parc de Bercy à 20h le 30 octobre prochain, jour de l'inauguration de la rétrospective, qui doit se faire en présence du réalisateur.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.

 
28 commentaires - La rétrospective Roman Polanski à la Cinémathèque dérange
  • avatar
    Macheprot -

    On va finir par décrocher des tableaux du Louvre, car certains de leurs auteurs ne valaient pas la corde pour les pendre. On pourrait aussi fermer Versailles; St germain, etc où les femmes n'ont pas été trop bien traitées. L'extrémisme et l'intégrisme se logent aujourd'hui dans toutes les causes. Notre France est devenue un pays de douleurs.

  • avatar
    tendance2 -

    il est totalement inadmissible de mettre en valeur les réalisations de cet individu vis a vis de son passé de violeur qu'il a reconnu
    le monde du cinema n'a aucun respect et aucune honte , c'est lamentable

  • avatar
    stiv -

    il devrait être en PRISON un obsédé ALORS??????? FRIC????? RELATIONS?????? ETC???????

  • avatar
    reality1 -

    Cet homme n'a aucune honte de ses viols qu'il a commis ,c'est pas normal qu'il ne soit pas en prison!!

  • avatar
    jojemar -

    les femmes n'aiment pas les hommes qui les touchent mais aiment les hommes qui les violent ! oui pourquoi

    avatar
    stiv -

    Pour l'imprévu HA HA RIRE