L'Incroyable histoire du Facteur Cheval : Jacques Gamblin habité par le rôle

L'Incroyable histoire du Facteur Cheval : Jacques Gamblin habité par le rôle©SND, DR

, publié le 15 janvier

En salle le 16 janvier 2019, "L'incroyable histoire du Facteur Cheval" voit Jacques Gamblin se glisser dans la peau de l'artiste de la Drôme à qui l'on doit le célèbre Palais Idéal.

"On peut devenir con pour un rôle !", indique avec humour Jacques Gamblin au micro du Grand Atelier de France Inter. Pour incarner le Facteur Cheval dans le nouveau film de Nils Tavernier, il a adopté la coupe de cheveux de son personnage ainsi que sa moustache : "Je tirais dessus sans arrêt, je l'arrosais tous les matins." Mais c'est pour rendre son interprétation crédible que l'acteur a le plus travaillé, "bouleversé" par l'histoire de cet homme : "On dit souvent qu'un comédien rentre dans la peau de son personnage. Là, c'est le Facteur Cheval qui est entré dans ma peau."

Un tournage exigeant

"Dans chaque film, je me dis que mon premier spectateur, c'est celui qui est concerné directement. Celui dont le métier est concerné par ce que je suis en train de faire et donc qui va demander de la crédibilité. (...) La moindre des choses, ce pour quoi on est là, outre la ressemblance, c'est de respecter au moins le minimum. Que le geste soit juste", explique Gamblin. Il a donc demandé conseils à "son premier spectateur", soit le restaurateur du Palais Idéal Pierre Constant, afin d'apprendre à manier les mêmes outils que le Facteur Cheval.

Dans le dossier de presse, l'acteur avoue avoir "terminé (le) tournage sur les genoux", mais lorsque sur France 3, on lui demande s'il s'agit d'une "performance", il répond simplement : "Ce n'est pas à moi de (le) dire (...) mais c'est sûr que c'est un rôle énorme dans ma vie." Et de conclure en remerciant "le facteur Cheval d'avoir existé", ainsi que Nils Tavernier de lui avoir proposé de l'incarner.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.