L'Académie des César vote pour la "parité intégrale" au sein de la direction

L'Académie des César vote pour la "parité intégrale" au sein de la direction©Nasser Berzane, Abaca

, publié le 10 juillet

Depuis l'annonce des nommés aux César 2020, les polémiques ne cessent d'enfler. Une cérémonie sous haute tension, la démission collective de la direction, le scandale Polanski, une pléiade d'acteurs qui signent une tribune pour dénoncer les pratiques de l'Académie, plus rien ne va pour la grande cérémonie du cinéma français. Jeudi 9 juillet 2020, les membres de l'Académie se sont réunis pour voter de nouveaux statuts.

Le 28 février 2020, tous les regards étaient tournés vers la 45e cérémonie des César, en pleine polémique. Accusée de pratiques "opaques et discriminatoires" concernant les parrains et marraines des jeunes talents, décriée dans une tribune signée par plus de 200 personnalités, une direction qui démissionne mi-février, "J'accuse" de Roman Polanski, nommé douze fois, Florence Foresti maîtresse de cérémonie qui doit faire le show dans un climat particulièrement compliqué, Adèle Haenel qui se lève et quitte la cérémonie... Après un tel tollé, il fallait bien se réinventer. Quelques mois après la crise, l'Académie des César s'est réunie jeudi 9 juillet 2020 et a annoncé dans un communiqué l'adoption d'une réforme de ses statuts, vendredi 10 juillet.

"Un tandem homme/femme pour la présidence"

Accusés d'opacité et d'entre-soi par bon nombre de personnalités du cinéma français, l'assemblée générale, le conseil d'administration et le bureau de l'association seront désormais paritaires et "un tandem homme/femme pour la présidence" sera mis en place. Aussi "l'ensemble des 4 313 membres de l'Académie qui votent pour décerner les Césars pourront être candidats et choisir leurs représentants", indique Le Parisien.

Un premier pas pour tenter de sauver l'une des plus prestigieuses cérémonie du cinéma. "Outre un système de vote permettant de mieux respecter la parité, les nouveaux statuts visent à impliquer davantage l'ensemble des 4 600 professionnels du cinéma membres de l'Académie aux décisions de l'association qui gère les Césars", précise Le Parisien. Il reste maintenant à élire un nouveau et une nouvelle présidente, pour remplacer Margaret Menegoz, qui avait pris le relais d'Alain Terzian.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.