Judy : Renée Zellweger se confie sur ce rôle qui l'a fait triompher

Judy : Renée Zellweger se confie sur ce rôle qui l'a fait triompher©David Hindley/Pathé, DR

, publié le 25 février

Judy Garland est mise à l'honneur dans un biopic porté par Renée Zellweger, qui paraîtra en salle le 26 février 2020. L'actrice triplement récompensée pour ce rôle s'est livrée à quelques confidences dans LeParisien et au micro de RTL.

Après l'histoire de Freddie Mercury racontée dans "Bohemian Rhapsody" puis celle d'Elton John dans "Rocketman", c'est la vie de Judy Garland qui a été mise en scène dans "Judy". Un biopic porté à l'écran par Renée Zellweger récompensée pour ce rôle, du Golden Globe, du Bafta et de l'Oscar de la meilleure actrice. Carton plein pour la comédienne qui serait prête à tourner un 4e "Bridget Jones". Le long-métrage biographique réalisé par Rupert Goold sortira dans les salles françaises mercredi 26 février 2020.

"Elle m'a beaucoup inspirée"

À 50 ans, Renée Zellweger renoue avec le succès. "C'est formidable : il y a maintenant de grands rôles après quarante et même cinquante ans", explique-t-elle au Parisien. Dans "Judy", elle incarne avec justesse cette icône d'Hollywood des années 1930 à 1950, décédée à seulement 47 ans, et interprète même la bande originale du film. "C'est une icône !, déclare l'actrice sur RTL à propos de son personnage. Elle s'est battue pour atteindre le sommet et y rester... Je suis certaine que dans un million d'années on célébrera toujours son talent inné, ses dons, sa manière de briller... Elle m'a beaucoup inspirée : il y avait ses films à la maison et chaque année nous la regardions en famille à la télé... Elle fait partie de nos vies et réussir à comprendre ce qu'elle a dû faire pour continuer à travailler au plus haut niveau m'a fait prendre conscience qu'elle n'était pas seulement surdouée mais véritablement exceptionnelle..."

Pour se glisser dans la peau de la mère de Liza Minnelli en se faisant oublier, Renée Zellweger a pu compter sur le travail d'équipe. "Je dirais qu'ici, comme souvent, je n'étais pas seule responsable, c'était une collaboration, avec un metteur en scène, des scénaristes, des coachs musicaux, des techniciens. Nous allions tous dans le même sens, capturer l'essence de Judy Garland, pour que je l'incarne de la façon la plus réaliste possible", raconte l'actrice au Parisien.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.