Josée Dayan : "C'est un enfer de tourner dans Paris. Merci Anne Hidalgo"

Josée Dayan : "C'est un enfer de tourner dans Paris. Merci Anne Hidalgo"©Plessis Thierry, Abaca

Marine de Guilhermier, publié le 14 octobre

Invitée de l'émission On refait la télé sur RTL ce week-end, Josée Dayan a déploré l'état de la capitale française, dans laquelle elle estime qu'il n'est plus possible de tourner.

La réalisatrice Josée Dayan n'est pas contente. Car elle a beau adorer la Ville Lumière, elle trouve qu'il n'est aujourd'hui plus agréable d'y vivre et encore moins d'y tourner des fictions. Et selon elle, tout cela est de la faute de la maire de la ville. "J'adore Paris, mais je la trouve insupportable, invivable. Merci Anne Hidalgo", a-t-elle ainsi déclaré face à Eric Dussart et Jade sur RTL. Résultat, pour la cinéaste, "c'est un enfer de tourner dans Paris".

"C'est d'une laideur absolue"

Très remontée, celle qui réalise tous les épisodes de la série "Capitaine Marleau" portée par Corinne Masiero - dont de nouveaux épisodes avec JoeyStarr, Kad Merad et André Manoukian seront diffusés les 22 et 29 octobre sur France 3 - a ensuite expliqué pourquoi tourner dans la capitale était si difficile : "Ça ne peut plus l'être à cause des travaux. C'est d'une laideur absolue. La ville est absolument défigurée. On ne peut plus tourner parce qu'on ne peut plus circuler, on ne peut plus se garer et les Parisiens (...) sont d'une humeur de rat."

C'est pourquoi Josée Dayan, qui a également partagé son souhait de tourner avec des chanteuses comme Nolwenn, Zaz ou Catherine Ringer mais aussi Stéphane Bern, préfère largement poser ses caméras en région. "Tourner en province, c'est une chance absolue. Les gens sont charmants, contents, tout va bien", a-t-elle conclu.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.