Joker, une incitation à la violence ? Warner répond aux craintes des Américains

Joker, une incitation à la violence ? Warner répond aux craintes des Américains©2019 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved. TM & © DC Comics / Niko Tavernise, DR

, publié le 25 septembre

Le nouveau film consacré au vilain DC inquiète aux États-Unis, certaines familles de victimes de la fusillade d'Aurora craignant que le film ne fasse du personnage un héros et soit une incitation à la violence.

Alors que le "Joker" de Todd Phillips avec Joaquin Phoenix dans le rôle-titre a été salué par les critiques, lui valant même de remporter le Lion d'or à la Mostra de Venise et de faire partie des favoris pour les Oscars, la sortie du film aux États-Unis doit faire face à une controverse.

En effet, la représentation du personnage pose problème à certaines familles des victimes de la fusillade d'Aurora (Colorado) - tuerie de 2012 qui a eu lieu dans un cinéma lors d'une projection de "The Dark Knight Rises" par un homme qui se faisait appeler Le Joker -, qui ont donc décidé d'envoyer une lettre ouverte au studio. Dans celle-ci, elles demandaient à Warner Bros., non pas d'annuler la sortie du film, mais d'utiliser, entre autres, sa plateforme pour soutenir les associations de victimes de fusillades et d'user de son influence pour renforcer la législation sur les armes.

"Provoquer des discussions"

Face à ces inquiétudes, Warner Bros. a tenu à clarifier sa position en publiant un communiqué sur le site Variety le 24 septembre 2019 : "Ne vous méprenez pas : ni le personnage de fiction qu'est le Joker, ni le film, ne font la promotion de quelque violence que ce soit dans le monde réel. Ce n'est pas l'intention du film, du réalisateur ou du studio de faire de ce personnage un héros."

Plus loin, le studio a rappelé avoir fait de nombreux dons aux associations de victimes et soutenir le vote de lois qui limitent la circulation des armes. Et de conclure : "Warner Bros. est convaincu que l'un des rôles de la narration est de provoquer des discussions, aussi difficiles soient-elles, autour de sujets complexes."

De son côté, comme le rapporte le site Gizmodo, l'armée américaine a tenu à prévenir ses soldats d'éventuelles poussées de violences lors des projections du "Joker", leur rappelant les gestes à suivre en cas de fusillade.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.