Johnny Hallyday et sa carrière au cinéma : il pensait avoir "raté sa vie"

Johnny Hallyday et sa carrière au cinéma : il pensait avoir "raté sa vie"©BORDE-JACOVIDES, BestImage

, publié le 7 juin

Un nouveau documentaire sur le Taulier a été présenté lors de l'édition 2019 du Festival de Cannes. Loin des tensions familiales ou des questions d'héritage, c'est la carrière d'acteur de Johnny qui y est explorée.

Car en plus d'être l'idole des jeunes sur scène, Johnny Hallydaya également tourné dans de nombreux longs-métrages. C'est d'ailleurs à Pierre-William Glenn, réalisateur de "Terminus" (1986) et ami de longue date du chanteur, que l'on doit ce nouveau documentaire baptisé "Les Silences de Johnny". Film de clôture de Cannes Classics lors de la 72e édition du Festival, il a ému les spectateurs par le portrait qu'il brosse de l'interprète de Marie. "Un jour Johnny m'a dit qu'il avait raté sa vie. Son rêve à lui, c'était d'être une star de cinéma", confie d'ailleurs Glenn à Var Matin.

Il chantait pour se "payer des cours de comédie"

Dans "Les Silences de Johnny", ce sont les proches de ce passionné de cinéma qui le racontent, à l'instar de Michel Drucker ou de Jean-François Stévenin pour lequel le chanteur a un jour fait 300 km en hélicoptère, juste avant un concert, afin de tourner une scène dans le film "Mischka". Au quotidien varois, le cinéaste se souvient : "Il pouvait soulever des stades, mais de trac, je l'ai vu choper un herpès sur 'Love Me' ( sorti en 2000 et dans lequel il donnait la réplique à Sandrine Kiberlain, ndlr)." Pour ce grand anxieux, la musique était d'ailleurs à l'origine une façon de se "payer (d)es cours de comédie", comme il l'avoue à l'écran.

Patrice Leconte, avec lequel il a collaboré pour "L'Homme du train", indique quant à lui : "À la Mostra de Venise, devant la belle réception du film, il m'a déclaré : 'C'est le plus beau jour de ma vie'. Il pleurait..." Pour Pierre-William Glenn, Johnny Hallyday "aurait été touché par la manière dont le Festival de Cannes lui a rendu hommage à travers (ce) film". D'ailleurs, afin de lui rendre un dernier hommage, il en prépare une version longue pour les salles obscures.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.