Jenifer admire la "passion" et le "panache" de Mathilde Seigner

Jenifer admire la "passion" et le "panache" de Mathilde Seigner©Coadic Guirec, BestImage

Solène Filly, publié le 23 août

À partir du 29 août 2019, les deux actrices seront réunies à l'écran dans "Le Temps est assassin", adaptation par TF1 du roman de Michel Bussi. Interviewées par TV Magazine ce 22 août, Jenifer et Mathilde Seigner n'ont pas tari d'éloges l'une envers l'autre.

Avec "Le Temps est assassin", Jenifer est pour la deuxième fois au casting d'une fiction de TF1. Cette fois-ci, il s'agit d'une série policière dans laquelle Mathilde Seigner tient le rôle principal. Et si les deux femmes n'ont pas eu l'occasion de se donner la réplique, c'est ensemble qu'elles assurent la promotion de ce nouveau projet. Et visiblement, le courant est très vite passé entre la chanteuse et l'actrice.

Influencées par la Corse

"J'étais très admirative de Mathilde, car elle a beaucoup de passion, de panache. J'aime son naturel, sa sincérité, sa loyauté, son honnêteté vis-à-vis du métier", commence Jenifer, avant que Mathilde Seigner souligne à son tour les qualités de sa co-star, loin des actrices capricieuses qu'elle a pu croiser au cours de sa carrière : "Jenifer fait preuve de simplicité, elle est sans prétention. Et elle a raison, car nous exerçons des métiers où il faut se remettre en question en permanence."

Les deux femmes confient également avoir toutes deux été influencées par l'Île de Beauté, où se déroule l'action. "Je suis dingue de la Corse. Elle est puissante, intense, le fait de tourner là-bas joue. On se sent vraiment portés", explique Mathilde Seigner. Et Jenifer d'ajouter : "Il y a une aura qui m'a aidée, rassurée."

Pour donner vie à son personnage, celle qui cumule les projets - une tournée, un nouvel album, l'émission The Voice -, a utilisé ses propres émotions : "Le personnage possède une forme de bipolarité et, comme je jonglais professionnellement sur plusieurs tableaux, je me suis servie de mon état, de ma fatigue pour le rôle."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.