Jean-Paul Belmondo en trois films marquants

Jean-Paul Belmondo en trois films marquants©Arnaud Borrel, DR

Émilie Nougué, publié le 9 avril

Ce 9 avril 2018, Bébel fête ses 85 ans. Après avoir commencé sa carrière au théâtre, l'acteur a connu un immense succès sur grand écran. Retour sur sa carrière au cinéma en trois films marquants.

En plus de 50 ans de carrière, Jean-Paul Belmondo a campé de nombreux rôles bien différents. Tantôt flic, tantôt voyou, souvent séducteur, parfois drôle ou cascadeur, le comédien connu pour son optimisme est devenu une référence du cinéma français ayant tourné et joué avec les plus grands.

"À bout de souffle" de Jean-Luc Godard (1960)

Ses premiers succès au cinéma, Jean-Paul Belmondo les a connus en tournant avec des cinéastes de la Nouvelle Vague, en particulier Jean-Luc Godard. Le réalisateur fait appel à lui en 1958 pour un court-métrage intitulé "Charlotte et son jules", qui sort en 1961. Entre temps, en 1960, il le dirige à nouveau pour le film "À bout de souffle", qui le propulse comme acteur prometteur. Le début d'une riche carrière au cinéma.

"Le Professionnel" de George Lautner (1981)

Après l'avoir dirigé dans "Flic ou Voyou" en 1979, Georges Lautner retrouve Jean-Paul Belmondo deux ans plus tard pour le long-métrage "Le Professionnel". Ce film d'action, dans lequel le comédien incarne un agent des services secrets français, rencontre un immense succès en salle puisqu'il totalise 5,2 millions d'entrées au box-office.

"Itinéraire d'un enfant gâté" de Claude Lelouch (1989)

En 1989, c'est la consécration. Jean-Paul Belmondo obtient le César du meilleur acteur pour son rôle dans "Itinéraire d'un enfant gâté", réalisé par Claude Lelouch. Un prix qu'il refuse sans que l'on n'en connaisse véritablement la raison.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.