Jean-Louis Trintignant : "J'aurais adoré être Coluche"

Jean-Louis Trintignant : "J'aurais adoré être Coluche"©Vandeville Eric, Abaca
A lire aussi

Azza Kamaria, publié le 12 décembre

Mardi 11 décembre 2018, Jean-Louis Trintignant a fêté ses 88 ans au Théâtre de la Porte Saint-Martin où il se produira jusqu'au 22 décembre prochain. Sur scène, il lit des poèmes accompagné de musiciens. Dans une interview accordée au Parisien, l'acteur se confie.

Depuis le 11 décembre dernier, date de ses 88 ans, Jean-Louis Trintignant a pris possession du théâtre de la Porte Saint-Martin pour une série de dix dates exceptionnelles. Sur scène, l'acteur s'approprie des poèmes d'Apollinaire, Leprest, Vian ou encore Prévert, épaulé par cinq musiciens, l'accordéoniste Daniel Mille et son quatuor à cordes, qui jouent l'un des tangos d'Astor Piazzolla. À cette occasion, celui qui, en septembre dernier, renouait avec le cinéma en tournant l'épilogue d'"Un Homme et une femme" de Claude Lelouch, s'est confié dans une interview accordée au Parisien.

"J'aurais adoré être Coluche"

Si après avoir annoncé sa retraite, Jean-Louis Trintignant est de retour sur scène et au cinéma, c'est parce qu'il considère que "c'est bien de travailler". "C'est mieux...", ajoute-t-il, même s'il est conscient d'être "compliqué". Si son humeur est selon lui morose, l'artiste avoue tout de même qu'il aurait préféré avoir la capacité d'être plus amusant : "J'ai une voix et un physique un peu tristes, mais j'aurais adoré faire rire, j'aurais adoré être Coluche." Dans cet entretien, Jean-Louis Trintignant revient également sur ce jour où il a déclaré dans les pages du Monde, "être un raté".

"Oh oui, parce que j'ai raté beaucoup de choses, en amour, des rencontres, même dans mon métier... Souvent je n'ai pas fait les trucs que j'aurais dû faire... On me dit que je suis dur avec moi-même. Mais je sais que j'aurais pu mieux faire, différemment", explique-t-il. À ce jour, l'unique chose qu'il voudrait qu'on lui souhaite, c'est "une bonne fin".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.