James Cameron a créé un personnage de Terminator sous ectasy : "Je planais"

James Cameron a créé un personnage de Terminator sous ectasy : "Je planais"©Pacific Western - Arnold Schwarzenegger dans "Terminator" (1985) de James Cameron., DR

, publié le 2 juillet

Depuis la nuit des temps, certains artistes ont pris l'habitude d'utiliser des substances illicites pour stimuler leur créativité. James Cameron n'a pas su échapper à cette technique, qui lui a tout de même ouvert le champ des possibles pour l'un de ses scénarios iconiques de la saga "Terminator".

Pour les trente ans de la sortie américaine de "Terminator 2 : Le Jugement dernier" (1991), le cinéaste a révélé à The Ringer, mercredi 30 juin 2021, qu'il a imaginé un des personnages au cours d'un trip sous ectasy : John Connor ! Au cours de la franchise, le Terminator ne cesse de courir après Sarah Connor qu'il veut à tout prix éliminer. Pourquoi ? La vaillante héroïne doit donner naissance à un garçon nommé John, le futur chef de la Résistance contre les machines. Menacé comme tout le reste de son "espèce" mécanique, le T-800 essaie de la tuer avant que sa progéniture ne vienne au monde, mais il échoue.

"C'est de là que vient le gamin"

Dans le deuxième volet, l'adolescent fait sa première apparition après que James Cameron l'ait conçu lors d'un moment d'extase, alors qu'il était sous drogue : "Je me souviens m'être assis, complètement stone, puis d'avoir écrit des notes pour 'Terminator', et là j'ai été frappé par cette chanson de Sting (Russians, ndlr) qui disait 'J'espère que les Russes aiment aussi leurs enfants'. Et je me suis dit : 'Vous savez quoi ? L'idée d'une guerre nucléaire est tellement contraire à la vie elle-même. C'est de là que vient le gamin", a-t-il expliqué en comparant le conflit historique à celui de la fiction.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.