Jamel Debbouze a adoré le tournage de Alad'2

Jamel Debbouze a adoré le tournage de Alad'2©Emmanuel Guimier, DR

Solène Filly, publié le 27 septembre

Alors qu'ils seront à l'affiche d'"Alad'2" le 3 octobre 2018, Jamel Debbouze et Kev Adams ont discuté du tournage du film avec Paris Match.

Pour la suite de son "Aladin", Kev Adams a recruté Jamel Debbouze pour le rôle du grand méchant. Et si c'est d'abord pour son fils que ce dernier a accepté de rejoindre le casting - "Il a vu 'Aladin' sept fois au cinéma. Et à la maison, je dirais 107 fois" -, l'humoriste a visiblement passé un très bon moment sur le tournage. "Je ne m'étais pas autant amusé depuis (...) 'Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre' d'Alain Chabat il y a dix-sept ans", confie-t-il à l'édition de Paris Match du 27 septembre. Car si avec "Alad'2", il a pu "réserver la même maison", "retrouv(er) les mêmes personnes, le même trajet pour aller aux studios" qu'à l'époque, c'est surtout "la clownerie permanente" qui régnait sur le plateau qui a rendu cette expérience absolument inoubliable.

Un scénario écrit à deux

Une clownerie dont celui-ci est en grande partie responsable, comme le révèle Kev Adams : "Jamel installe l'ambiance du rire, il vient avec des enceintes, il met de la musique et tout le monde danse." Si le tournage s'est si bien déroulé, c'est peut-être aussi parce que les deux comédiens ont imaginé l'histoire ensemble. "Kev a amené au cinéma une génération dont mon fils fait partie. Il a ses références, j'ai les miennes, et l'addition des deux est éclatante", explique Jamel Debbouze.

Assistons-nous à la naissance d'un nouveau duo inséparable ? "Il m'énerve parce qu'il sait tout faire", indique Jamel, et de conclure : "Mais le tournage à peine achevé, j'avais déjà envie de retravailler avec lui."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.