Irréversible : la version chronologique du film de Gaspar Noé au cinéma cet été

Irréversible : la version chronologique du film de Gaspar Noé au cinéma cet été©2020 Carlotta Films., DR

, publié le 23 juillet

Gaspar Noé acquiert en 2002 son statut de cinéaste sulfureux de part la réalisation du film "Irréversible". Un long-métrage violent monté en chronologie inversée, porté par Monica Bellucci et Vincent Cassel. Le 26 août 2020, les salles obscures diffuseront la version chronologique du film, "Irréversible - inversion intégrale".

Retour à l'été 2001. Gaspar Noé tourne son second long-métrage, qu'il nomme "Irréversible". Un film hors du commun, composé de treize séquences dont six longs plans-séquences, et présenté en chronologie inversée, le réalisateur ayant fait le choix de le monter en commençant par la fin et se terminant par le début. Présenté en compétition officielle à Cannes en 2002, l'oeuvre fait scandale de part deux scènes d'une extrême violence. Explications. Alex (Monica Bellucci), compagne de Marcus (Vincent Cassel), rentre de soirée lorsqu'elle est sauvagement violée et battue par un pervers sanguinaire nommé "Le Ténia". Un viol par pénétration anale qui choque l'assemblée. Puis, Marcus part dans une spirale de violence extrême en voulant venger Alex. En découle une scène d'un meurtre à coups d'extincteur, qui laisse peu de place à l'imagination.

"Tout est plus clair, mais aussi plus sombre"

Dès le 26 août 2020, les spectateurs pourront redécouvrir "Irréversible - inversion intégrale",cette oeuvre cinématographique, cette fois dans l'ordre chronologique. C'est en 2019 que Gaspar Noé imagine donner une seconde vie à son film. "Tout est plus clair, mais aussi plus sombre. Aucun dialogue ou élément de l'histoire n'a été coupé. Jusqu'à aujourd'hui, 'Irréversible' était conçu comme un puzzle. Maintenant, c'est un diptyque, un peu comme si la face B d'un vinyle était le mix moins conceptuel que la face A, mais que l'on y entendait mieux les voix, donnant aux mots une tonalité plus fataliste", expliquait le réalisateur dans un communiqué cette année-là.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.