Incontournable JoeyStarr…

Incontournable JoeyStarr…
Joey Starr

publié le 12 octobre

Quittant les couloirs du métro, les affres de la violence urbaine, les méandres de la drogue, le jeune Didier Morville devenait Joey Starr , fondateur du Suprême NTM. Puis, en parallèle d’une actualité discographique pilote pour le rap français, le diminutif se contracta, pour aujourd’hui s’écrire : JoeyStarr (tout collé). L’évolution du sobriquet est à la hauteur des changements opérés chez le personnage. La première fois que le spectateur reconnut JoeyStarr, c’était dansLa Haine de Mathieu Kassovitz . Il y eut ensuite quelques participations dans La Tour Montparnasse infernale et Old school, avant que son talent n'éclate dans Le Bal des actrices (2009) - pour lequel il fut nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle.

 Grâce à Maïwenn , l’étiquette bad boy s’estompait (malgré la sérieMafiosa et le polar L’Immortel). Tout bascule réellement en 2011 avec Polisse , troisième long de la réalisatrice : JoeyStarr y incarne un agent de la brigade de protection des mineurs. Ce rôle lui vaut une nouvelle nomination au même César. SuivrontNuit blanche , L'Amour dure trois ans .

Septembre 2012, rentrée charnière. JoeyStarr acteur est omniprésent : on l’a entendu dans Ted , vu dansLes Seigneurs , Do Not Disturb . On le verra dans : Une autre vie d’Emmanuel Mouret , Max (aux côtés de Mathilde Seigner ), La Marque des anges de Sylvain White (avec Depardieu ) et Colt 45 de Fabrice Du Welz avec Gérard Lanvin.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.