Hugh Grant considère Paddington 2 comme l'un de ses meilleurs films

Hugh Grant considère Paddington 2 comme l'un de ses meilleurs films©Studiocanal GmbH, DR

Solène Filly, publié le 16 août

En plein tournage de la nouvelle mini-série HBO "The Undoing", dans laquelle il donnera la réplique à Nicole Kidman, l'acteur britannique a évoqué sa carrière avec Vanity Fair. Et c'est le film pour enfants "Paddington 2" qui semble avoir sa préférence.

Il était de toutes les plus grandes comédies romantiques dans les années 1990. Désormais, Hugh Grant se décrit lui-même comme "trop vieux, moche et gros" pour accepter un rôle dans l'une d'elles. Pourtant, à 58 ans, l'acteur, star inoubliable de "Quatre mariages et un enterrement" - film dans lequel il n'a pourtant failli jamais jouer -, connaît une sorte de renaissance. Et il est d'ailleurs très fier des projets dans lesquels il est récemment apparu, comme la série "A Very English Scandal", mais aussi le film dans lequel il donne la réplique à un célèbre ours.

"Pauvre vieux Hugh"

D'ailleurs, Hugh Grant n'a pas du tout apprécié le traitement que lui ont réservé les réseaux sociaux à propos de ce film. Il explique : "Je crois que je présentais un prix aux Golden Globes, et ils ont ce truc où, pour t'introduire quand tu arrives, ils disent 'Bientôt à l'affiche de 'Paddington 2', Hugh Grant'. Et juste après, quelqu'un m'a montré des messages sur Twitter et... les gens étaient très moqueurs. 'Mon Dieu, il est tombé bien bas. Pauvre vieux Hugh. 'Paddington 2'. La suite d'un film pour enfants.'"

Des réactions qui l'ont peiné : "C'était particulièrement énervant dans le cas de 'Paddington 2', parce que je pense sincèrement que c'est peut-être le meilleur film dans lequel j'ai pu jouer."

S'il apprécie autant ce film, c'est peut-être aussi parce qu'il est désormais le père de 5 enfants. D'ailleurs, il est conscient de l'influence que ces derniers ont sur lui. "Il est possible que le fait d'avoir des enfants ait fait de moi un meilleur acteur", confie-t-il, sans une once d'ironie, à Vanity Fair. Et de conclure : "Je sais que c'est terriblement cliché de dire cela, mais cet amour, si pur, et inconditionnel. C'est plutôt utile de l'avoir ressenti."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.