Guillaume Canet a "inventé des titres de films X"

Guillaume Canet a "inventé des titres de films X"©Borde / Jacovides / Moreau, BestImage

Fabien Gallet, publié le 17 septembre

À l'occasion de la sortie de "L'Amour est une fête", Guillaume Canet s'est épanché sur son rapport à la pornographie dans le cadre d'une interview accordée au JDD, actuellement en kiosque.

En 2014, Cédric Anger offrait à Guillaume Canet l'un de ses "plus beaux rôles" dans "La prochaine fois je viserai le coeur". Quatre ans ont passé et les deux compères se sont retrouvés pour "L'Amour est une fête", en salle le 19 septembre 2018, où l'acteur joue un flic infiltré dans le business du X. Un scénario qui a conquis le compagnon de Marion Cotillard, lui qui a découvert très jeune ce genre de films et a assuré dans les pages du JDD s'y connaître dans ce domaine. "J'ai du voir mon premier porno vers 10-11 ans", a-t-il avoué.

"Je n'ai jamais songé à écrire ou réaliser un porno"

Si Guillaume Canet assure avoir "trouvé ça très crade", il a réitéré plus tard. "J'ai même essayé de regarder le porno crypté du samedi soir sur Canal+ avec une passoire parce qu'un pote du collège me l'avait conseillé !", s'est-il amusé, admettant avoir étoffé sa culture X à coup de films "plus anciens" comme "Emmanuelle" ou d'autres avec des titres "très rigolos" à l'image de "Blanche-Fesse et les Sept mains". Et celui qui planche sur la suite du film "Les Petits mouchoirs" d'avouer : "J'en ai inventé moi aussi : 'Érection ­municipale', 'Tourne ton c*l que j'marque un but'."

Néanmoins, celui qui dans "L'Amour est une fête" partage l'affiche avec Gilles Lellouche n'a jamais pensé à allier son métier au milieu du cinéma pornographique. "Ce n'est pas allé plus loin, je n'ai jamais songé à écrire ou réaliser un porno !", a conclu Guillaume Canet, précisant au passage qu'avec ce genre de films, "il faut être vigilant".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.