Guillaume Canet a fait une "petite dépression" en tournant Au nom de la terre

Guillaume Canet a fait une "petite dépression" en tournant Au nom de la terre©Nord Ouest Films, DR

Marine de Guilhermier, publié le 25 septembre

Invité de l'émission C à vous mardi 24 septembre 2019 pour promouvoir son nouveau film, "Au nom de la terre", Guillaume Canet a révélé s'être tellement investi dans son rôle que cela a influé sur son état psychologique.

Actuellement en salle, "Au nom de la terre" est le premier long-métrage de fiction d'Édouard Bergeon, qui y raconte l'histoire de son père, un agriculteur dont les grandes difficultés pour faire tourner son exploitation ont eu des conséquences dramatiques. Un sujet que le cinéaste avait déjà abordé dans un documentaire, "Le Fils de la terre", et qui a beaucoup touché Guillaume Canet, engagé pour incarner ce paysan sombrant peu à peu. Un rôle pour lequel l'acteur s'est donné à fond, en se transformant physiquement mais aussi en s'isolant des siens pour être au plus près de son personnage.

Changer de quotidien

Face à Anne-Élisabeth Lemoine sur France 5, le compagnon de Marion Cotillard en a dit un peu plus sur ce tournage pas comme les autres. "Je vivais dans une caravane sur le film car je voulais rester dans ce quotidien, je ne voulais pas être dans le quotidien de Guillaume Canet. Je voulais vivre sur le plateau pendant tout le tournage", a-t-il expliqué. Et de poursuivre : "Le soir, j'étais tout seul dans cette ferme, j'allais fumer des clopes parce que je voulais que ma voix soit comme ça, donc je fumais deux paquets par jour..."

Un isolement qui a eu des conséquences... "Et c'est vrai que je suis tombé petit à petit dans une petite dépression pendant le tournage. Mais on ne peut pas jouer des rôles comme ça sans être sensible", a ainsi admis Guillaume Canet.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.