GPA dans Plus belle la vie : des associations féministes saisissent le CSA

GPA dans Plus belle la vie : des associations féministes saisissent le CSA©Patrick Bernard, BestImage

Solène Filly, publié le 7 août

Depuis quelques semaines, la série de France 3 est dans la tourmente. En cause ? La façon dont elle a abordé le sujet de la Gestation par autrui, manquant de "justesse" selon certaines associations féministes.

Depuis sa création, il y a bientôt 15 ans, "Plus belle la vie" aborde régulièrement des sujets de société ancré dans l'actualité. Mais son épisode 3 847, diffusé le 23 juillet 2019, n'a pas plu à tout le monde. En cause ? L'histoire de Céline Frémont (Rebecca Hampton), avocate célibataire, qui lors d'une conversation avec Vincent, l'un de ses amis, avoue s'être rendue en Angleterre afin de faire appel à une mère porteuse et à un donneur de sperme anonyme. Lorsqu'il apprend la nouvelle, son confident lui rappelle que la GPA est encore illégale en France. Mais un autre personnage, la jeune médecin Léa, se dit ensuite "plutôt pour" cette pratique.

"Un acte répréhensible"

Un thème dont l'arrivée dans "Plus belle la vie" a fait couler beaucoup d'encre, notamment du côté de certaines associations féministes. En effet, regroupées sous la Coalition internationale pour l'abolition de la maternité de substitution, les Chiennes de garde ou encore L'amicale du nid, ont dénoncé dans un communiqué le fait que la série basée à Marseille "banalis(e) une pratique d'exploitation des femmes et des enfants, interdite par la loi", regrettant que celle-ci n'ait pas usé de sa "justesse de ton habituelle" pour aborder cette question.

Car selon elle, même si la série prévoit que cette GPA soit en fait "une escroquerie", comme l'indique leur communiqué, cela "n'exonère pas la production (...) de sa responsabilité quant à la mise en avant médiatique d'un acte répréhensible parce que contraire au principe de non-commercialisation du corps humain".

N'ayant pas reçu de réponses de la part de "Plus belle la vie", la CIAMS a indiqué avoir pris la décision de saisir le CSA et demande à "Plus belle la vie" de rappeler "de façon explicite, l'interdiction de la GPA" dans ses prochains épisodes.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.