Gone Girl : une fin inédite pour Ben Affleck et David Fincher

Gone Girl : une fin inédite pour Ben Affleck et David Fincher
Gone Girl

publié le 10 janvier

Après un passage plus que remarqué sur le petit écran avec l'excellente série House of Cards, David Fincher s'apprête à faire son grand retour au cinéma en 2014, deux ans après Millenium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes. Adapté du best-seller éponyme de Gillian Flynn, Gone Girl (Les Apparences pour la VF) sera porté par Ben Affleck et Rosamund Pike , et s'annonce dès lors comme l'un des films-évènements de l'année.

Les deux acteurs y incarneront Nick et Amy, un couple modèle aux yeux de tous leurs proches. Mais tout bascule le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, lorsque Nick découvre que sa femme a disparu. Pour la police, il a tout du suspect idéal. Bien décidé à retrouver sa femme, Nick lève peu à peu le voile sur les secrets de cette dernière et comprend à quel point leur mariage n'était finalement qu'une illusion. Ceux qui ont lu le roman de Flynn savent combien celui-ci regorge de renversements en tout genre de la première à la dernière page. De quoi gâcher quelque peu le plaisir dans leur découverte du film me direz-vous.

Et bien qu'ils se rassurent, car le thriller de Fincher devrait bel et bien les surprendre encore. Dans le cadre d'une interview accordée à Entertainment Weekly, le cinéaste a en effet confié que la fin du film ne serait pas la même que dans le livre. Ben Affleck aurait été choqué par le twist final et aurait ainsi demandé à ce qu'il soit modifié, ce que l'auteur du roman a accepté. "C'était assez excitant en fait. J'avais passé deux ans à coller laborieusement toutes les pièces du puzzle. C'est comme si j'avais pris un marteau pour tout exploser et assembler de nouveau les éléments pour en faire un film", a expliqué Gillian Flynn. Voilà qui devrait ajouter un intérêt supplémentaire au projet qui semble décidément plus qu'exaltant... Gone Girl est attendu chez nous pour le 12 novembre prochain.

Crédit photo : Entertainment Weekly

Les commentaires sont désactivés pour cette page.