Gérard Jugnot : ce personnage de série qui l'a traumatisé dans sa jeunesse

Gérard Jugnot : ce personnage de série qui l'a traumatisé dans sa jeunesse©COADIC GUIREC, BestImage

Émilie Nougué, publié le 26 juillet

Alors que TF1 rediffusait la comédie culte "Les Bronzés" le 25 juillet 2019, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs, l'un des acteurs principaux du film, Gérard Jugnot, a confié à Télé-Loisirs ses souvenirs et ses préférences en matière de cinéma et de séries.

Lorsque Gérard Jugnot était adolescent, il se rendait souvent au cinéma avec ses amis pour "vivre ce qu'(il) n'arrivait pas à vivre dans la vie". Pas question de considérer les salles obscures comme des lieux de rencard, "le cinéma, c'est fait pour regarder des films", souligne l'acteur du "Père Noël est une ordure" et des "Choristes", qui était fan de Laurel et Hardy.

Le traumatisme du canard qui parle

S'il a toujours aimé le 7e art, sa jeunesse a surtout été marquée par des séries, en particulier "Zorro" et "Ivanhoé". En revanche, le comédien, actuellement à l'affiche de "Quand on crie au loup" de Marilou Berry, a été traumatisé par... Saturnin, le canard qui parle dans "Les Aventures de Saturnin", série diffusée à la fin des années 1960 sur la première chaîne de l'ORTF. Avec humour, il ajoute : "Je me suis guéri, j'ai moins peur maintenant quand je vois un canard qui parle..."

Désormais, Gérard Jugnot adore regarder des comédies américaines qui le font "hurler de rire" : "D'abord, j'étais fasciné par tous les mecs américains du Saturday Night Live, avec Eddie Murphy, Bill Murray... Et maintenant il y a la 2e génération comme Ben Stiller, des cinglés qui font des films très très drôles." L'un de ses préférés ? "Rien que pour vos cheveux", sorti en 2008, avec Adam Sandler dans le rôle d'un super-agent secret souhaitant devenir coiffeur.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.