Gaspar Noé : son plaisir ? "Voir des gens sortir de la salle" en plein film

Gaspar Noé : son plaisir ? "Voir des gens sortir de la salle" en plein film©Wild Bunch Distribution, DR

Fabien Gallet, publié le 19 septembre

C'est ce mercredi 19 septembre 2018 que "Climax" débarque dans les salles obscures. Un film qui avait dérangé bien des spectateurs lors de sa projection au Festival de Cannes en mai dernier. De quoi ravir au plus haut point son réalisateur, Gaspar Noé.

Une boîte de nuit. Des danseurs alcoolisés et drogués à leur insu. Dans "Climax", Gaspar Noé dépeint une soirée qui tourne à la débâcle inspirée d'un fait divers survenu dans les années 1990. De quoi continuer dans la même veine choquante que ses précédents films ("Irréversible", "Enter the Void", "Seul contre tous" ou encore "Love"). Une marque de fabrique qui le caractérise et qu'il voit d'un bon oeil, quitte à ce que le public n'adhère pas totalement. "Je ne crois pas m'être assagi", prévient en tout cas le réalisateur dans une interview accordée à 20 Minutes.

"Le cinéma doit être une expérience immersive"

Avec la sortie de ce nouveau long-métrage en lice pour être le candidat français à l'Oscar 2019 du Meilleur film en langue étrangère, Gaspar Noé espère surtout captiver voire remuer les spectateurs, comme cela avait été le cas lors de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en mai dernier. Il ne le cache d'ailleurs en aucun cas : "Pour moi, le cinéma doit être une expérience immersive. Rien n'est plus épouvantable que de voir un public apathique comme douché par un robinet d'eau tiède." Et le cinéaste d'ajouter : "Je prends toujours autant de plaisir à voir des gens sortir de la salle pendant la projection de mon film."

Grâce à "Climax", interdit aux moins de 16 ans, Gaspar Noé devrait donc renouer avec ce petit bonheur, lui qui estime que "rien n'est plus cinématographique que le sexe, la drogue et la danse". Cela tombe bien, il s'agit des trois thèmes développés dans ce film.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.