François Ozon s'attaque à la pédophilie dans l'Église

François Ozon s'attaque à la pédophilie dans l'Église©GTRES, BestImage

Marine de Guilhermier, publié le 5 octobre

C'est dans le plus grand secret que le cinéaste a réalisé "Grâce à Dieu" au printemps 2018, un film retraçant le calvaire vécu par les jeunes scouts lyonnais victimes du père Preynat, ce prêtre dont la mise en examen en 2016 pour des faits d'agressions sexuelles datant de la fin des années 1980 avait fait grand bruit.

Après avoir fait polémique au Festival de Cannes 2017 avec son "Amant double", François Ozon s'apprête à revenir au cinéma avec un film centré sur un sujet tabou : la pédophilie dans l'Église. Plus précisément, c'est aux victimes du père Preynat, accusé d'avoir agressé sexuellement plus de 70 scouts entre 1986 et 1991 et dont le procès canonique est actuellement en cours, que le réalisateur a consacré un long-métrage.

Pas un film à charge

C'est Le Progrès qui a révélé l'information le 3 octobre 2018, précisant que le film intitulé "Grâce à Dieu" avait d'ores et déjà été tourné. Les prises de vue se sont déroulées entre mars et mai dernier, notamment à Lyon, avec Melvil Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud dans les rôles principaux.

"Le film est un portrait de ces hommes abusés, comment ils ont vécu avec leur traumatisme, comment ils ont libéré leur parole et quelles en ont été les répercussions familiales et sociales. Ce film est vraiment raconté du point de vue des victimes", a indiqué François Ozon au journal, avant d'ajouter que son long-métrage qui sortira le 20 février 2019 n'était pas à charge. "Un personnage dit que son combat n'est pas contre l'Église, mais pour l'Église. C'est aussi le mien", a-t-il ainsi confié.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.