François Damiens : "Je n'ai jamais eu la volonté de faire du cinéma"

François Damiens : "Je n'ai jamais eu la volonté de faire du cinéma"©Agence, BestImage

Solène Filly, publié le 3 septembre

En promotion pour "Fourmi", film de Julien Rappeneau en salle le 4 septembre 2019, François Damiens s'est confié à Télé 7 Jours sur ses débuts au cinéma.

C'est par hasard que François Damiens a commencé à mettre en scène des canulars, et c'est aussi par hasard qu'il s'est retrouvé dans le milieu du cinéma. En effet, celui qui incarne un père désabusé dans "Fourmi" aux côtés du jeune Maleaume Paquin, d'André Dussollier et de Ludivine Sagnier - "un film à la fois émouvant et marrant" - a dévoilé à Télé 7 Jours s'être d'abord destiné à un parcours bien différent : "J'ai fait des études de commerce. Rien à voir !"

Une histoire de rencontres

"Un ami m'a fait entrer, comme assistant, dans une boîte de production qui tournait des caméras cachées. J'apportais les cafés... Petit à petit, je suis passé assistant à la production et, de là, derrière la caméra", a-t-il ainsi expliqué. Et d'avouer : "Je n'ai jamais passé de castings, ni eu la volonté de faire du cinéma."

C'est grâce au coup de pouce d'un autre ami, réalisateur avec lequel il vient d'ailleurs de tourner un autre film, qu'il a ensuite percé dans le monde du septième art : "J'ai rencontré Michel Hazanavicius, qui m'a donné un petit rôle dans 'OSS 117 : Le Caire, nid d'espions' (2006)."

S'il est donc désormais très présent au cinéma, cela ne veut pas dire que François Damiens laisse tomber les caméras cachées, comme le prouve sa récente réalisation, "Mon Ket". Et si sa notoriété rend parfois l'exercice plus difficile, pour pouvoir continuer à assouvir sa passion, il a une solution : "Je vais devoir passer plus de temps au maquillage..."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.