Fiona Gélin : "Si tu ne couchais pas, on t'interdisait de faire du cinéma"

Fiona Gélin : "Si tu ne couchais pas, on t'interdisait de faire du cinéma"©Coadic Guirec, BestImage

Solène Filly, publié le 11 octobre

Au site Potins.net, l'actrice, qui va bientôt jouer dans le court-métrage "Un dernier souffle", s'est confiée sur sa carrière et la cruauté du monde du spectacle.

Après avoir tourné dans plusieurs films et téléfilms dans les années 1980 et 1990 (comme "Frankenstein 90" et "Parole de flic"), Fiona Gélin s'est fait plus rare sur le petit et le grand écran. Depuis 2000, c'est au théâtre qu'elle officie le plus. Pourtant, celle qui a avoué être passée à côté de nombreux rôles au cinéma à cause de ses addictions, s'apprête à faire son retour devant les caméras grâce à un court-métrage - "Un dernier souffle" réalisé par le mannequin et acteur Jérémy Bellet - et deux longs-métrages.

"Il fallait coucher pour avoir des rôles"

À cette occasion, l'actrice a accordé une interview à Potins.net le 10 octobre 2019, dans laquelle elle a qualifié le monde du spectacle d'être "cruel envers les femmes", surtout après un certain âge. "C'était difficile pour moi à un moment donné. J'ai été un sex-symbol et c'est difficile de revenir après, à 57 ans. C'est pour ça que je suis devenue écrivaine moi-même", a-t-elle ainsi indiqué. Et d'évoquer "la promotion canapé" : "Si tu ne couchais pas, on t'interdisait de faire du cinéma. Il fallait coucher pour avoir des rôles et comme moi, j'ai toujours refusé de le faire..."

En plus de son rôle dans "Un dernier souffle", elle sera donc aussi bientôt à l'affiche de deux longs-métrages. Mais elle cultive le mystère à propos de ceux-ci : "Le cinéma m'a beaucoup manqué, mais j'y reviens l'année prochaine. Je serais dans deux films, un dans lequel je suis une voyante et l'autre où je serai médecin. Ça sera à partir du printemps, je ne peux pas en dire plus."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.