Festival de Cannes 2018 : L'homme qui tua Don Quichotte interdit ?

Festival de Cannes 2018 : L'homme qui tua Don Quichotte interdit ?©Diego Lopez Calvin, DR

Hélène Demarly, publié le 26 avril

La production et le réalisateur en désaccord, le film risque d'être privé de projection au Festival de Cannes, qu'il était pourtant supposé clôturer.

25 ans après les débuts de son projet de "L'homme qui tua Don Quichotte", Terry Gilliam n'est pourtant pas certain de voir son film tant attendu projeté lors de la clôture du 71e Festival de Cannes. La raison ? Un contentieux juridique entre le cinéaste et celui qui était supposé produire le long-métrage, Paulo Branco. Celui-ci estime détenir les droits du film et s'oppose donc à son exploitation par les nouveaux producteurs de Terry Gilliam. Il vient ainsi d'obtenir "l'autorisation d'assigner en référé le Festival de Cannes" et à l'intention de demander au tribunal de grande instance de Paris de prononcer l'interdiction de la projection du film "en violation de ses droits, droits réaffirmés par trois décisions judiciaires". L'audience se tiendra la veille de l'ouverture du Festival de Cannes, le 7 mai.

Un énième rebondissement

Ce film, les fans du réalisateur l'attendent pourtant depuis des années. Et pour cause, l'oeuvre a connu de multiples rebondissements. "L'homme qui tua Don Quichotte" a connu sa première tentative en 1996, avec un casting trois étoiles : Johnny Depp, Vanessa Paradis et le regretté Jean Rochefort. Au bout de 15 jours de tournage tout s'arrête, à cause d'une hernie discale de Jean Rochefort.

Le film connaît ensuite cinq autres versions avec des acteurs différents, et avec, à chaque fois, des problèmes de financement empêchant sa réalisation. Si le film existe aujourd'hui bel et bien, rien n'est donc encore fait quant à la sortie en salle de cette sixième et dernière version.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.