Exigences de stars : les indiscrétions de la gouvernante générale du Majestic

Exigences de stars : les indiscrétions de la gouvernante générale du Majestic©JMP, Abaca
A lire aussi

Marine de Guilhermier, publié le 22 mai

Durant le Festival de Cannes, de nombreuses célébrités descendent à l'hôtel Majestic, qui est le palace le plus proche du Palais des Festivals. La gouvernante générale de ce dernier, Sophie Bouche, en a livré quelques secrets lors d'un entretien à 20 Minutes.

Avec ses 349 chambres, le Majestic est à même d'accueillir beaucoup de clients. Et durant la quinzaine de jours que dure le Festival de Cannes, celui-ci se transforme en fourmilière. Pour subvenir aux besoins des nombreuses stars séjournant dans l'établissement, l'équipe de Sophie Bouche passe ainsi "de 80 à 170 personnes", lesquelles se doivent de respecter les demandes de clients parfois très exigeants.

Course contre la montre

La gouvernante générale s'est, par exemple, remémorée la fois où "une actrice française est arrivée avec plus de 100 paires de chaussures". "Comme à chaque fois dans ces cas-là, puisque les placards ne sont pas dimensionnés pour une telle garde-robe, nous les avions disposés tout autour de la chambre, en prenant soin de les ranger par teinte, par forme et par style. Une fois arrivée dans la suite, la cliente avait demandé à en changer. Et nous avions dû tout déménager. Ça fait partie du service", a-t-elle raconté sans divulguer le nom de la star en question.

Si les exigences de ce type sont monnaie courante à Cannes, ce n'est pas ce que Sophie Bouche redoute le plus. Une palme qui revient aux minutes précédant "la montée des marches de 19h", qu'elle considère comme "l'heure du coup de feu". "On sait qu'il va y avoir à ce moment-là beaucoup de repassage à faire en très... très peu de temps", explique-t-elle. Et d'admettre : "Si la météo est plus ou moins nuageuse ou s'il pleut, bien sûr, il y aura à coup sûr un autre choix de tenue. On aimerait leur dire d'essayer de se décider un peu plus en avance quand même."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.