Emmanuelle Seigner, le caméléon

Emmanuelle Seigner, le caméléon

Emmanuelle Seigner est à l'affiche de Quelques heures de printemps

A lire aussi

publié le 20 septembre

La sœur de Mathilde Seigner est un vrai caméléon, capable de passer d’un univers cinématographique complexe au monde de la chanson. Actuellement à l’affiche de Quelques heures de printemps, Emmanuelle Seigner est plus rayonnante que jamais.

Sa vie est déjà un roman. Emmanuelle Seigner a déjà vécu tant de choses durant sa carrière qu’il serait impossible de tout synthétiser. On peut, en revanche, affirmer que la compagne de Roman Polanski est une artiste libre, chanceuse. Et heureuse car la Parisienne est issue d’une famille de comédiens : son père est photographe, tandis que son grand-père, Louis, et sa tante Françoise étaient tous deux pensionnaires de la Comédie Française. Après une carrière de mannequinat, elle fait, dès l’âge de 18 ans, une rencontre décisive avec Jean-Luc Godard. Ce dernier la fait tourner dans Détective en 1985.

Depuis, Emmanuelle Seigner tourne à son rythme. Rarement, même, mais elle choisit bien ses films. Dans Le Sourire, de Claude Miller, ou Place Vendôme de Nicole Garcia, elle joue une femme fatale, alors que dans La Neuvième Porte de Roman Polanski, elle incarne le diable, version humain. Enfin, elle n’hésite pas à faire rire dans Le Code a changé de Danièle Thompson. Parallèlement au cinéma, l’actrice continue de faire vivre sa passion pour la chanson. Après de nombreuses apparitions sur des bandes-originales, elle a sorti son premier album en 2010, Dingue. Un autre opus serait en cours. Une information qui reste discrète, comme son personnage…

 
0 commentaire - Emmanuelle Seigner, le caméléon
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]