Emmanuel Mouret tourne son prochain film d'amour avec Sandrine Kiberlain

Emmanuel Mouret tourne son prochain film d'amour avec Sandrine Kiberlain©Pierre Perusseau - Sandrine Kiberlain à la plage Nespresso lors du 69 ème Festival International du Film de Cannes, le 19 mai 2016., BestImage

, publié le 7 mai

Débuté fin avril, le tournage de "Chronique d'une liaison passagère", le prochain film d'Emmanuel Mouret, se poursuit jusqu'au 8 juin 2021.

Résolu à porter des sujets complexes mais délicats, Emmanuel Mouret va immiscer sa caméra dans une nouvelle valse des sentiments. Dans la lignée des amours contrariées et tortueuses de "Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait", il y aura bientôt "Chronique d'une liaison passagère". Le cinéaste veut conter une histoire interdite entre deux adultes qui ne pensaient pas aller plus loin, mais se retrouvent piégés par la naissance incontestable de leurs sentiments. Le synopsis a été dévoilé par la boîte de production Moby Dick Films : "Une mère célibataire et un homme marié deviennent amants. Ils se sont engagés à ne se voir que pour une liaison et à ne fonder aucun espoir amoureux, sachant pertinemment que la relation n'a aucun avenir. Cependant ils sont de plus en plus surpris par leur entente, leur complicité et le bien-être qu'ils éprouvent ensemble..."

Canal+ affirme sa confiance en cette chronique

Le long-métrage, déjà préacheté par Canal+ et Ciné+, a trouvé ses têtes d'affiche. La comédienne à fleur de peau Sandrine Kiberlain, bientôt à l'écran dans "Les deux Alfred", va tomber sous le charme de l'acteur aux airs de nounours mélancolique, Vincent Macaigne. En temps normal habitué à un cinéma plus indépendant, le quadragénaire à la tignasse ébouriffée est l'un des talents français les plus prometteurs de ces récentes années. Il était notamment nominé aux César 2021 en tant que Meilleur acteur dans un second rôle pour le dernier film d'Emmanuel Mouret. Cette joyeuse clique tournera entre l'Île-de-France et la région PACA pendant huit semaines, jusqu'au 8 juin prochain.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.