Effrayée par les sorts des romans Harry Potter, une école catholique les bannit

Effrayée par les sorts des romans Harry Potter, une école catholique les bannit©Warner Bros. France, DR

, publié le 3 septembre

Alors qu'il y a quelques années, des Américains avaient décidé de brûler leurs copies des romans Harry Potter parce qu'ils n'étaient pas d'accord avec les opinions anti-Trump de J.K. Rowling, c'est désormais une école de Nashville qui a décidé de les bannir, les jugeant "dangereux".

Huit ans après la sortie des "Reliques de la mort - partie 2" dans les salles obscures du monde entier, ultime adaptation des aventures du jeune sorcier, Harry Potter continue de faire parler de lui. Cette fois-ci, ce n'est pas à cause d'un nouveau film de fans ou d'un éventuel reboot de la saga, mais du danger que les romans de J.K. Rowling représenteraient pour les lecteurs.

"Une supercherie"

C'est le Tennessean qui a rapporté l'information en premier, avant qu'elle ne fasse le tour du Web. En effet, selon le quotidien américain, les élèves de la St. Edward Catholic School de Nashville n'ont désormais plus l'opportunité de lire les aventures de Harry, Ron et Hermione dans la bibliothèque de leur école. En cause ? La décision du révérend Dan Reehil qui juge que ces livres présentent une version erronée de la magie. Dans un e-mail, celui-ci a ainsi expliqué : "Ces livres présentent la magie comme quelque chose qui peut faire le bien ou le mal, ce qui n'est pas vrai, il s'agit d'une supercherie."

Ce sont particulièrement les Expelliarmus, Alohomora et autres charmes utilisés par les personnages qui ont attiré les foudres de l'homme d'église : "Les sorts et envoûtements présentés dans les romans sont de vrais sorts et envoûtements qui, lorsqu'ils sont lus, posent un risque pour le lecteur de conjurer des esprits malins." Celui-ci a d'ailleurs indiqué avoir pris cette décision après avoir discuté avec plusieurs exorcistes aussi bien aux États-Unis qu'à Rome, qui lui ont tous conseillé de se séparer des romans.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.