Les hommes aussi pleurent à l'écran : la preuve en 10 scènes culte

  • info
  • photos
Chargement en cours
Tom Cruise dans "Magnolia" (1999) de Paul Thomas Anderson
Tom Cruise dans "Magnolia" (1999) de Paul Thomas Anderson
Film choral, le chef-d'oeuvre de Paul Thomas Anderson suit neuf femmes et hommes dont les destins s'entremêlent. Leurs angoisses, leurs problèmes, les non-dits... Tout ressurgit au cours de ces trois heures de visionnage fascinant. Tom Cruise s'illustre ici dans l'un de ses rôles les plus sensibles. Son personnage Frank T.J Mackey est présenté comme un misogyne nombriliste et prétentieux qui est un coach célèbre pour ses cours de séduction. Cette "star" affirme qu'elle n'a pas de père. Pourtant, le magnat de la presse Earl Partridge, à l'article de la mort, est bien son géniteur. Au cours d'un instant de pleine conscience, il envoie son infirmier à la recherche de son fils perdu de vue. Lorsque ce dernier retrouve son père sur son lit de mort, il délaisse son attitude de je-m'en-foutiste et montre sa terreur de le perdre. Frank redevient un enfant déboussolé par l'absence de ce modèle masculin et s'écroule en pleurant.
2/10
Elodie Falco, Jellyfish France

Les commentaires sont désactivés pour cette page.