Les hommes aussi pleurent à l'écran : la preuve en 10 scènes culte

  • info
  • photos
Chargement en cours
Timothée Chalamet dans "Call Me By Your Name" (2018) de Luca Guadagnino
Timothée Chalamet dans "Call Me By Your Name" (2018) de Luca Guadagnino
Un coup de fil et la vie vacille. Sans expression et sans parole, Elio (Timothée Chalamet) entre dans sa salle à manger, retire son baladeur et s'assoit devant une cheminée. Dans un long plan-séquence de quatre minutes qui s'étend jusqu'à devenir un générique de fin, le jeune homme est filmé de face fixant le feu, avec le reflet des flammes dans ces yeux déjà embués de larmes. Derrière lui, la vie reprend, sa mère et sa soeur dressent la table mais le personnage reste dans ses pensées. Toutes sont adressées au beau Oliver (Armie Hammer), avec qui il a vécu une romance le temps d'un été et qui l'a appelé au cours de la scène précédente pour lui annoncer qu'il allait se marier avec une femme. Aidée par la chanson Visions of Gideon de Sufjan Stevens, cette scène ne peut que briser le coeur des spectateurs.
6/10
Elodie Falco, Jellyfish France

Les commentaires sont désactivés pour cette page.