10 westerns avec des cowgirls belles et rebelles

  • info
  • photos
Chargement en cours
Ella Raines dans "L'Amazone aux yeux verts" (1944) d'Edwin L. Marin
Ella Raines dans "L'Amazone aux yeux verts" (1944) d'Edwin L. Marin
Son regard clair et percutant a marqué l'Âge d'Or hollywoodien dans une poignée de films. Le point culminant de la carrière de cette pin-up, et protégée d'Howard Hawks, est son face-à-face avec le monstre de cinéma qu'est John Wayne. Ella Raines est "L'Amazone aux yeux verts", l'égale de son cowboy de partenaire volontairement misogyne. Envoyé en mission dans un ranch, Rocklin (John Wayne) découvre que le propriétaire est déjà mort à son arrivée. Il va devoir faire affaire avec la belle-fille de celui-ci et elle ne manque pas de caractère !
5/10
Elodie Falco, Jellyfish France

Les commentaires sont désactivés pour cette page.