10 films poignants sur la Seconde Guerre mondiale

  • info
  • photos
Chargement en cours
"Le Tombeau des Lucioles" (1988) d'Isao Takahata
"Le Tombeau des Lucioles" (1988) d'Isao Takahata
Dans "Le Tombeau des Lucioles", Seita (14 ans) est le narrateur. À la manière de "Sunset Boulevard" de Billy Wilder ou "American Beauty" de Sam Mendes, le long-métrage démarre avec la voix off d'un narrateur d'outre-tombe. Il annonce au spectateur qu'il est déjà mort : "La nuit du 21 Septembre 1945, je suis mort." En jetant la vieille boîte rouillée en métal se trouvant près de son cadavre, un balayeur libère les souvenirs, la mémoire. Par le biais d'un filtre translucide rouge, couleur prédominante lors des scènes avec les fantômes des deux enfants, il est vu hanter les lieux de sa mémoire. L'oeuvre remonte alors le temps et revient au 5 Juin 1945 lorsque Kobé est bombardée par les B-29 américains. Le spectateur revit les derniers jours de Setsuko (4 ans) et de son grand frère, victimes des atrocités de la guerre.
1/10
Elodie Falco, Jellyfish France

Les commentaires sont désactivés pour cette page.