Disparition de Guy Bedos : 3 fois où il nous a bien fait rire au cinéma

Disparition de Guy Bedos : 3 fois où il nous a bien fait rire au cinéma©Veeren, BestImage

, publié le 29 mai

Son humour grivois provoquait les fous rires à chacune de ses apparitions sur scène, sur un plateau et... au cinéma. Le comédien et humoriste Guy Bedos est mort à l'âge de 85 ans, jeudi 28 mai 2020, comme l'ont annoncé ses deux enfants Victoria et Nicolas Bedos. Retour sur trois de ses performances à se tordre de rire !

"Draguées au poivre" (1963) de Jacques Baratier

Guy Bedos dans une comédie musicale, qu'est-ce que ça donne ? Un mélange détonnant ! Aux côtés de Jean-Paul Belmondo, Anna Karina, Claude Brasseur et Francis Blanche, l'acteur rayonne dans ce qui est le tout premier rôle principal de sa carrière. Autre fierté, il est l'auteur du scénario mis en scène par Jacques Baratier. À l'aide de chansons, son personnage, qui veut percer dans le cinéma, s'attelle à tourner en dérision tous les clichés d'une époque. Le père de Nicolas Bedos donne réellement de la voix aux morceaux de Serge Rezvani, l'homme derrière Le tourbillon de la vie de "Jules et Jim".

"Un éléphant ça trompe énormément" (1976) d'Yves Robert

Jean Rochefort, Victor Lanoux, Claude Brasseur et Guy Bedos tournent pour la caméra d'Yves Robert dans ce succès comique de l'année 1976. Le scénario, co-écrit par Jean-Loup Dabadie, présente Simon et ses copains. Le médecin hypocondriaque a toujours entre ses pattes une mère des plus envahissantes, incarnée par Marthe Villalonga. Dans une scène aussi gênante que hilarante, son excessive génitrice ira jusqu'à interrompre une partie de tennis pour discuter avec son grand garçon. Culte !

"Nous irons tous au paradis" (1977) d'Yves Robert

L'attachante bande d'amis rempile pour une suite toujours aussi mordante. Dans cette nouvelle aventure, Simon et les autres souhaitent devenir propriétaires d'une belle maison de campagne. Pour chacun, il y a des obstacles à franchir. Une mère possessive à convaincre, par exemple ! Seize ans après ce film, le même quatuor culte se réunira pour "Le Bal des casse-pieds" avec Jacques Villeret, Miou-Miou et Michel Piccoli en supplément de luxe.

Retrouvez "Nous irons tous au paradis" sur la VOD d'Orange.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.