Detainment : les parents de l'enfant tué indignés par sa nomination aux Oscars

Detainment : les parents de l'enfant tué indignés par sa nomination aux Oscars©Twelve Media, DR

, publié le 25 janvier

Les parents du petit James Bulger, dont le meurtre a inspiré le court-métrage "Detainment", sont outrés par la nomination du film aux Oscars malgré la pétition qui avait été lancée pour que cela n'arrive pas.

Le 12 février 1993, James Bulger, 2 ans, était enlevé, torturé puis tué par deux garçons de 10 ans, Robert Thompson et Jon Venables, à Liverpool. Une affaire qui avait suscité une vive émotion en Angleterre à l'époque et qui a inspiré Vincent Lambe pour son court-métrage "Detainment", lequel est basé sur les retranscriptions et enregistrements des entretiens des meurtriers avec la police.

Une pétition ignorée

Pour réaliser son film, le cinéaste n'a pas contacté Denise Fergus et Ralph Bulger, les parents de James, qui n'ont pas apprécié que les dernières heures de leur fils fassent l'objet d'un court-métrage et encore moins que ce dernier soit nommé aux Oscars 2019. Surtout qu'une pétition mise en ligne sur change.org et signée par 158 070 personnes (un chiffre qui augmente de seconde en seconde) demandait expressément le retrait du film de la course aux Oscars et l'arrêt de sa distribution. Une pétition qui a donc été ignorée par l'Académie, au grand dam de Denise Fergus.

Sur Twitter, le 22 janvier, la maman de James a partagé un long texte en réaction à la nomination de "Detainment". "Je ne peux pas exprimer à quel point je suis écoeurée et bouleversée par ce soi-disant film qui a été fait et qui est maintenant nommé aux Oscars", écrit-elle, avant de déplorer que ce dernier "l'oblige (elle) et (sa) famille à revivre (le drame) une nouvelle fois". Et de conclure qu'elle "espère que le film ne remportera pas l'Oscar" le 24 février prochain.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.