Décès de Yaphet Kotto : ce que vous ne saviez peut-être pas sur sa carrière

Décès de Yaphet Kotto : ce que vous ne saviez peut-être pas sur sa carrière©Rex Features - Yaphet Kotto (à droite) dans "Alien, le huitième passager" (1979) de Ridley Scott., Sipa

, publié le 16 mars

Colosse de 110 kilos, Yaphet Kotto a joué de nombreux seconds rôles imposants. Il est le grand méchant du James Bond "Vivre et laisser mourir", l'ingénieur Parker d'"Alien, le huitième passager" mais aussi le prisonnier et acolyte de Robert Redford dans "Brubaker". Son épouse Tessia Sinahon a annoncé sur Facebook, lundi 15 mars 2021, le décès de sa moitié à l'âge de 81 ans, sans en donner les raisons. En la mémoire de ce membre de l'Actors Studio, retour sur deux faits qui ont marqué sa carrière et que vous ne saviez peut-être pas.

Le premier ennemi noir de James Bond

"Tu as joué le méchant dans certains de tes films mais tu es un vrai héros pour moi et pour beaucoup d'autres aussi", a indiqué sa femme Tessie Sinahon. De par son physique et ses 1m93, Yaphet Kotto s'est vu proposer d'incarner des brutes intimidantes. Ce comédien, qui a débuté en jouant du Shakespeare sur une scène d'Harlem, a marqué les esprits en interprétant notamment un des antagonistes de James Bond. Dans "Vivre et laisser mourir" (1973) de Guy Hamilton, il donne du fil à retordre à l'élégant Roger Moore, alors encore dans la peau de l'agent 007. Son personnage du dictateur Kananga, qui exerce son plein pouvoir sur l'île caribéenne San Monique, est le tout premier méchant de couleur de la saga d'Ian Fleming. Une révolution !

Il croyait fermement à l'existence des extraterrestres

Est-ce que Yaphet Kotto a tenu à passer le casting d'"Alien" pour ainsi côtoyer fictivement les créatures qu'il admirait ou est-ce que Ridley Scott l'a choisi pour sa passion en plus de son talent ? Toujours est-il que l'acteur était un fervent défenseur des OVNIS et racontait même en avoir aperçu de ses propres yeux. Auprès de Vice, en août 2017, l'homme d'alors 77 ans confiait avoir croisé "dans le Bronx un alien d'1m80 avec une tête allongée" lorsqu'il était âgé de neuf. L'expérience s'est répétée plusieurs années plus tard dans les Philippines où il s'est "retrouvé face à un ovni aussi gros que le Yankee Stadium de New-York." Celui qui assure que "les extraterrestres sont gentils" avouait : "C'est la première fois que j'en parle. Je ne l'avais dit qu'à ma femme, mon rabbin et a un psychologue." Il semblait s'entendre bien mieux avec ces bonshommes venus d'ailleurs que son personnage dans l'oeuvre de Ridley Scott !

 

Les commentaires sont désactivés pour cette page.