Décès de Suzy Delair : ses plus belles rencontres cinématographiques

Décès de Suzy Delair : ses plus belles rencontres cinématographiques©Nana Productions, Sipa

, publié le 16 mars

Artiste multiforme, Suzy Delair s'est éteinte à l'âge de 102 ans, dimanche 15 mars 2020. Avec Renée Deneuve, elle était l'actrice française la plus âgée encore en vie. Celle qui s'est principalement illustrée au cinéma, notamment dans "Paris brûle-t-il" (1966), a croisé la route de plusieurs stars du milieu qui l'ont aidée à se révéler.

Sa rencontre avec Suzy Solidor, autant amoureuse du cabaret que du 7e Art

Passionnée de music-hall, Suzy Delair foule les planches de plusieurs grandes scènes parisiennes avant d'intégrer la troupe de cabaret dirigée par une seconde Suzy. Suzy Solidor est une figure du milieu artistique de l'époque et participe à de nombreux films comme l'adaptation du roman de Victor Margueritte "La Garçonne". Les deux femmes se rencontrent à "La Vie parisienne" où Charles Trenet enchante les oreilles des spectateurs.

L'amant qui la met en lumière, Henri-Georges Clouzot

Le 14 juillet 1938, celui qui n'est encore qu'un journaliste tombe sous le charme de la chanteuse de cabaret. Malgré leur dix ans d'écart, ils débutent une relation amoureuse. Henri-Georges Clouzot offrira deux rôles à succès à sa compagne dans "L'assassin habite au 21" (1942) et "Quai des Orfèvres" (1947). Après la sortie de ce dernier film, Suzy Delair, profondément marquée par son rôle de Jenny Lamour, déclara : "Je suis sa chose. Avant, je n'étais rien, on m'avait juste vue au cinéma dans 'L'assassin habite au 21'. Il m'a dirigée, il m'a faite."

Le réalisateur Luchino Visconti qui la sort des productions nationales

Son travail de comédienne est remarqué par le grand public et de grands réalisateurs. La Française tape dans l'oeil du réalisateur transalpin Luchino Visconti. Trois ans après "Nuits Blanches" (1957) avec Marcello Mastroianni et trois ans avant "Le Guépard" (1963), le cinéaste réunit les jeunes Alain Delon, Claudia Cardinale et Annie Girardot aux côtés de Suzy Delair. Un second rôle comique qui marque les esprits des téléspectateurs !

Consécration dans la comédie française grâce à Gérard Oury

L'actrice remplace au pied levé Claude Gensac, censée interpréter la femme de Louis de Funès dans "Les Aventures de Rabbi Jacob". En Germaine Pivert, elle forme un duo comique convainquant avec le maître du genre. Le film de Gérard Oury réunira sept millions de personnes en salle, en 1973.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.