Décès de Sonny Chiba : pourquoi il restera une icône du cinéma japonais

Décès de Sonny Chiba : pourquoi il restera une icône du cinéma japonais©John Salangsang - Sonny Chiba lors de la première du film "Take A Chance" à Los Angeles, le 10 octobre 2018., Sipa

, publié le 20 août

Le fléau de la pandémie vient d'emporter une véritable icône du cinéma japonais. À l'âge de 82 ans, Sonny Chiba nous a quitté le 19 août 2021. L'acteur révélé par "The Street Fighter" était un grand adepte des arts martiaux, et l'acolyte du cinéaste Kinji Fukasaku. Retour sur sa carrière.

Par le biais d'une déclaration à l'AFP, c'est l'agent de Sonny Chiba qui a annoncé sa disparition le 20 août : "Sonny est décédé hier du Covid-19... C'était un ami super et un client formidable. Un homme tellement humble, attentionné et amical". À l'âge de 82 ans, l'acteur a donc succombé à des complications liées au virus, le 19 août 2021. Pour lui rendre hommage, revenons sur ce qui fait de lui un grand monsieur du cinéma japonais.

De "The Street Fighter" à "Kill Bill" : Sonny Chiba, une icône du cinéma japonais

Grâce à un concours organisé par les incontournables studios japonais Tōei, Sonny Chiba fait son entrée dans l'industrie en 1960 à l'âge de 21 ans. L'acteur, maîtrisant les arts martiaux et le karaté plus particulièrement, voit sa carrière décoller grâce à "The Street Fighter" sorti en 1974. Ce premier volet marque un tournant, devenant même le premier film classé X aux États-Unis à cause de la violence de ses scènes. Deux autres volets l'accompagnent, formant une saga culte qui engendrera même des films dérivés.

"The Street Fighter" est classé à la 13e position des films grindhouse préférés de Quentin Tarantino. Grand fan de l'acteur, il offre à Sonny Chiba le rôle de Hattori Hanzō dans "Kill Bill : Volume 1" en 2003. En plus d'être affilié à Quentin Tarantino, Shin'ichi Chiba de son vrai, était un acteur phare des films de Kinji Fukasaku ("Battle Royale"). Il apparaît notamment en tête d'affiche de son film "Le Samouraï et le Shogun" (1978) nommé pour cinq Japan Academy Prize.

En 2016, Sonny Chiba confiait à Allociné que lui-même, Quentin Tarantino et Kinji Fukasaku s'étaient rencontré à Los Angeles : "Je me souviens que nous avions beaucoup discuté lors de cette entrevue, de cinéma notamment." Après le décès de Kinji Fukasaku en 2003, celui de Sonny Chiba cette année représente une nouvelle grande perte pour le cinéma japonais. Avec une soixante d'années de carrière, il laissera de toute évidence sa trace.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.