Décès de Max von Sydow, acteur favori de Bergman : pluie d'hommages de stars

Décès de Max von Sydow, acteur favori de Bergman : pluie d'hommages de stars©MARY EVANS, Sipa

, publié le 10 mars

L'acteur franco-suédois Max von Sydow est décédé dimanche 8 mars 2020 dans sa maison provençale, en France. Sa disparition à l'âge de 90 ans bouleverse de nombreuses personnalités du 7e art, qui lui rendent hommage.

Le Suédois qui avait acquis la nationalité française en 2002 a traversé sept décennies de cinéma. Pour Ingmar Bergman, son cinéaste fétiche, Scandinave comme lui, il est le chevalier qui se joue de la mort dans "Septième Sceau" (1957). David Lynch l'engage pour jouer le docteur Liet Kynes dans "Dune" (1984). Son partenaire à l'écran, Kyle MacLachlan, a partagé une photo souvenir du tournage avec, en légende, le commentaire suivant : "Attristé d'apprendre le décès de Max von Sydow. Nous avons travaillé ensemble dans le film 'Dune'. Il était très gentil. Un géant doux avec une présence et une puissance formidables." William Friedkin lui offre le rôle mythique du Père Lankester Merrin de "L'Exorciste" (1974). Sur Twitter, le réalisateur ne tarit pas d'éloges : "Max von Sydow était aussi bon en tant qu'homme qu'en tant qu'acteur. Le meilleur. Son travail vivra et inspirera pour toujours."

"Sur le plateau, il était remarquable, et hors du plateau, il était un gentleman complet"

Martin Scorsese, qui l'avait dirigé dans "Shutter Island" (2011) en tant que docteur Naehring, a exprimé son émotion auprès du journal The Guardian le qualifiant "d'acteur accompli, avec une fierté dans son art et un dévouement à son métier que j'ai rencontré chez très peu de gens dans ma vie". Avant de poursuivre : "J'ai eu la chance de travailler avec lui une seule fois et j'en ai chéri chaque minute. Sur le plateau, il était remarquable, et hors du plateau, il était un gentleman complet. Ce que lui et Ingmar Bergman ont trouvé ensemble est plus précieux que l'or. Ce soir, je regarderai l'une de ces images (...) et je me retrouverai choqué, surpris et impressionné à nouveau."

Gilles Jacob, l'ancien président du Festival de Cannes, lui a rendu honneur sur Twitter : "C'était l'un des plus grands acteurs du monde. Il pouvait jouer des rôles spectraux ou inquiétants, mais Max était d'une délicatesse et d'une humanité bien émouvantes."

Le compte officiel Star Wars, géré par Lucasfilm, a publié un cliché du comédien en tant que Lor San Tekka dans "Star Wars, Épisode VII : Le Réveil de la Force" (2015) de J.J Abrams : "Aujourd'hui, nous célébrons la vie du légendaire acteur Max von Sydow. Pour nous, c'est un roi." L'acteur Pierre Richard a révélé un cliché empreint de complicité avec le disparu, accompagné d'un message touchant : "Comme quoi il n'y a pas de barrières parfois entre les acteurs, si différents soient-ils. J'ai beaucoup de peine que Max Von Sydow nous ait quitté ! C'était un grand !"

Thomas Vinterberg, qui l'avait fait tourner dans Kursk (2017), a salué "la légende des scandinaves" avec une anecdote : "Après sa dernière prise, tout le monde s'est levé et a applaudi cet homme chaleureux et impressionnant, en continu. Quand il a quitté le plateau, il a continué dans la rue." Il était également le tueur à gages des "Trois Jours du Condor" (1975) de Sydney Pollack, qui veut faire la peau à Robert Redford, et la Corneille à trois yeux de "Game of Thrones" (2016).

Les commentaires sont désactivés pour cette page.