Décès de Marthe Mercadier : retour sur sa carrière en 3 indiscrétions

Décès de Marthe Mercadier : retour sur sa carrière en 3 indiscrétions©Cedric Perrin - Portrait de Marthe Mercadier, le 12 mai 1993., BestImage

, publié le 15 septembre

Marthe Mercadier s'est éteinte le mercredi 15 septembre 2021 à l'âge de quatre-vingt douze ans. Avec soixante-deux ans de carrière à son actif, elle était l'une des figures les plus prolifiques du cinéma et du théâtre français. Tout de suite, retour sur sa carrière en trois indiscrétions.

Elle a fait ses débuts avec Joséphine Baker

Parfois les grands destins se rencontrent. C'est ainsi à l'âge de cinq ans, au début des années 1930, que Marthe Mercadier croise la route d'une grande figure de la scène et du cabaret français. Grâce à son grand-père, alors président de la Société des auteurs (ancêtre de l'actuelle SACEM), la petite fille passe une audition pour danser avec ni plus ni moins que Joséphine Baker auprès de laquelle elle fera ses débuts sur scène.

Elle a contribué à lancer la carrière de Louis de Funès

Voici une anecdote que la comédienne se plaisait à raconter. À la fin des années 1940, elle remarque Louis de Funès, alors pianiste, dans un club à Paris. Accompagnée du comédien Daniel Gélin, les deux amis sont, ce soir-là, impressionnés par ce musicien très théâtral. Une rencontre qui permis peu de temps après au futur acteur de "La soupe aux choux" de faire ses débuts au théâtre dans "L'Amant de paille", de Marc-Gilbert Sauvajon. Les deux acteurs joueront par la suite plusieurs fois ensemble, notamment dans les films "Folie douce" (1951) et "Escaliers de service" (1954).

Une grande actrice comique

Habituée du cinéma, du cabaret, du théâtre et des one-woman show, Marthe Mercadier était avant tout une actrice habituée du registre comique. Parmi les soixante et quelques pièces qu'elle aura joué sur scène, la comédienne s'est ainsi illustrée dans des pièces de George Feydeau telles que "La puce à l'oreille". Au cinéma, elle avait marqué les esprits pour ses prestations dans des films tels que "Les vacances explosives" (1957), "Le bon roi Dagobert" (1963) ou encore "Belles, blondes et bronzées" (1981).

Les commentaires sont désactivés pour cette page.