Décès de Jean-Marc Vallée : retour sur sa carrière en 3 indiscrétions

Décès de Jean-Marc Vallée : retour sur sa carrière en 3 indiscrétions©Hahn Lionel - Jean-Marc Vallée lors de l'avant-première de "Big Little Lies" à Los Angeles, le 7 février 2017., Abaca

, publié le 27 décembre

On lui doit "Dallas Buyers Club", "Demolition" ou encore les séries "Sharp Objects" et "Big Little Lies" : le réalisateur et scénariste québécois Jean-Marc s'est éteint le 26 décembre 2021, à l'âge de 58 ans. Tout de suite, retour sur la carrière éclectique en trois indiscrétions.

Il a réalisé le film le plus récompensé du cinéma québécois

C'est en 2005 que Jean-Marc Vallée réalise "C.R.A.Z.Y", le film qui lui ouvrira par la suite les portes de l'industrie Hollywoodienne. Ce coming of age suit le parcours de Zac (Marc-André Grondin), jeune homme homosexuel qui grandit dans une famille conservatrice dans le Québec des années 1970. Gros succès critique, le film remporta pas moins de 11 Genie Awards et 13 prix Jutra (les César québécois) en 2006 ; un record absolu qui en fait le film le plus récompensé du cinéma québécois.

Il a tourné avec les plus grands

Outre ses collaborations avec quelques-unes des plus fines fleurs du cinéma de la Belle Province (Evelyne Brochu, Hélène Florent...), Jean-Marc Vallée a également tourné avec de nombreuses stars internationales. Parmi elles, on peut notamment citer Vanessa Paradis dans "Café de Flore", Emily Blunt ("Victoria"), Nicole Kidman et Reese Witherspoon ("Big Little Lies") ou encore Matthew McConaughey dans "Dallas Buyers Club".

Il préparait un film sur John Lennon

Au moment de son décès, le cinéaste avait en tête de réaliser plusieurs projets. Le réalisateur de "Demolition" avait notamment prévu de s'atteler à un biopic de John Lennon. Resté au stade de projet, le film se serait focalisé sur l'histoire d'amour entre l'ancien Beatle et sa célèbre compagne, Yoko Ono.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.