Décès de Jean-François Stévenin : 3 choses à retenir de sa carrière

Décès de Jean-François Stévenin : 3 choses à retenir de sa carrière©JLPPA - Jean-François Stévenin au Festival "Au-delà de l'Écran" à Vincennes, le 23 Novembre 2019, BestImage

, publié le 28 juillet

La disparition de l'acteur Jean-François Stévenin a été annoncée par sa famille à L'Agence France-Presse ce mardi 27 juillet 2021. L'acteur de 77 ans laisse derrière lui quatre enfants passionnés et une très belle carrière. En hommage à ce grand monsieur du cinéma français, voici trois choses à retenir de son impressionnant parcours.

Il était une icône de la Nouvelle Vague

Véritable passionné de cinéma, Jean-François Stévenin y consacre sa thèse et gagne ses galons notamment en tant qu'assistant-réalisateur de Jacques Rivette. Très vite, il devient un acteur phare de la Nouvelle Vague à l'affiche de films tels que "Out 1 : Noli me tangere" (1970) de Jacques Rivette, mais aussi "La Nuit américaine" (1973) de François Truffaut, entre autres. À terme, il joue pour d'autres grands noms du cinéma dont André Téchiné, Jacques Demy ou encore Jean-Luc Godard. Plus récemment, il avait joué dans "Pupille" (2018) de Jeanne Herry et il sera au casting de d'"Illusions perdues" de Xavier Giannoli dont la sortie est prévue en 2021, aux côtés de Xavier Dolan, Cécile de France et Gérard Depardieu.

Retrouvez "Pupille" avec Jean-François Stévenin sur la Vidéo à la demande de la TV d'Orange !

Il est lui-même passé derrière la caméra

Puisque le talentueux comédien avait débuté en tant qu'assistant-réalisateur, il n'est pas étonnant qu'il ait réalisé ses propres films. En effet, Jean-François Stévenin a donné vie à trois long-métrages : "Passe montagne" (1978), "Double messieurs" (1986) et "Mischka" (2002), primé par le prix Louis-Delluc.

Il a donné le goût du cinéma à ses quatre enfants

Cette passion du cinéma qui l'habitait depuis le jeune âge, ses enfants en sont tous les quatre animés. Robinson, Salomé et Pierre Stévenin sont tous les trois devenus acteurs, tout comme l'aîné Sagamore Stéveni, la tête d'affiche de la série Falco diffusée sur TF1 entre 2013 et 2016. À l'annonce du décès de son père, ce dernier a tristement déclaré : "Il s'est battu".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.