Décès de Hugh Keays-Byrne (Mad Max) : comment a-t-il transmuté en Immortan Joe ?

Décès de Hugh Keays-Byrne (Mad Max) : comment a-t-il transmuté en Immortan Joe ?©Village Roadshow Films (BVI) Limited, DR

, publié le 3 décembre

La traversée infernale du désert s'arrête, mardi 1er décembre 2020, pour Hugh Keays-Byrne. Son décès, à l'âge de 73 ans, a été annoncé mercredi 2 décembre par le réalisateur Brian Trenchard-Smith sur le réseau social Facebook. Antagoniste emblématique des films "Mad Max", l'acteur avait expliqué comment il s'était glissé dans la peau de ces êtres exceptionnellement démoniaques.

Quelques jours seulement après la disparition d'un autre grand méchant du 7e art, l'interprète de Dark Vador (David Prowse), la Grande Faucheuse a repris l'homme qui incarnait les pires ordures de l'univers Mad Max. Hugh Keays-Byrne était Toecutter (littéralement "coupeur d'orteils", un doux surnom !), chef de l'effrayant gang des "bikers" qui fait régner la terreur dans le premier "Mad Max" (1979) de George Miller. Il était aussi l'abominable Immortan Joe, chef de guerre de la Citadelle auquel sont soumis les War Boys, dans le tout dernier "Mad Max : Fury Road" (2015). Celui qui a poursuivi, tour à tour, Mel Gibson et Tom Hardy, avait expliqué à Télérama, en mai 2015, la carte blanche qui lui avait été laissée par le cinéaste George Miller dès le premier film : "J'ai eu beaucoup de chance. George Miller était venu me voir chez moi, on avait parlé pendant des heures, et il m'avait laissé beaucoup de liberté pour travailler avec les membres de mon gang... J'avais déjà joué un motard dans un film intitulé 'Stone' (1974) et j'avais pu proposer de reprendre certains des jeunes acteurs que j'avais rencontrés à cette occasion. On a ensuite eu le temps de beaucoup répéter pour constituer une vraie bande."

"Immortan Joe veut construire un monde, son monde"

Six ans avant la sortie de "Mad Max : Fury Road", soit trente ans après leur première collaboration, George Miller rappelle le comédien. Il en est certain : son nouveau méchant, ce sera lui ou personne. Hugh Keays-Byrne replonge dans cette ambiance unique "en mouvement constant, installé dans des voitures qui roulaient à fond de train, parfois devant des fonds bleus posés en plein désert" : "Je pense aux gens qui ont construit les accessoires, les voitures, les costumes, mon masque... C'était compliqué, il faisait très chaud, mais quel talent, quelle méticulosité !" Le "seigneur de guerre maléfique" que salue Charlize Theron (Furiosa) livrait quelques détails sur la psychologie de son rôle cruel : "Immortan joe est un bâtisseur. Dans 'Mad Max', il y a l'espace, l'horizon sans cesse repoussé, les voitures, bien sûr, la solitude et la dureté, qui sont des thèmes très australiens. Mais il y a aussi cette idée de reconstruction après l'Apocalypse. Quelque chose a mal tourné, et Immortan Joe veut construire un monde, son monde (...) Il est 'l'homme du peuple immortel' : son nom est la contraction des mots 'immortal' et 'man'."

Le comédien jubilait ouvertement sur toute la curiosité qu'éveille son personnage si sombre : "On dit beaucoup de choses sur lui, n'est-ce pas ? En tant qu'Immortan Joe, je ne peux pas vous répondre, en tant que Hugh Keays-Byrne, je peux vous raconter plein d'histoires, mais je ne peux rien vous confirmer ! (...) Mais vous avez vu le film : ce n'est pas un militaire, c'est un artiste !" L'interprète part avec ses secrets.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.