Décès de Daria Nicolodi : 3 réalisateurs qui ont filmé la scream queen italienne

Décès de Daria Nicolodi : 3 réalisateurs qui ont filmé la scream queen italienne©Laser Film, DR

, publié le 27 novembre

Fabuleuse comédienne du cinéma de genre, Daria Nicolodi s'est éteinte à l'âge de 70 ans. Sa célèbre fille Asia Argento a annoncé la terrible nouvelle : "Repose en paix, Maman adorée. Maintenant tu peux t'envoler libre avec ton grand esprit et t'auras plus à souffrir (...) Je serai pour toujours ton Aria (le vrai prénom d'Asia Argento, ndlr), Daria." Les causes de son décès n'ont pas encore été explicités. La Florentine qui fut la muse et compagne du cinéaste Dario Argento était souvent cantonnée à cette fructueuse collaboration. En sa mémoire, retour sur trois réalisateurs qui l'ont mise brillamment en lumière !

Dario Argento

Si Daria Nicolodi s'est hissée au Panthéon du cinéma d'horreur, c'est grâce à un talent indéniable mais aussi à la caméra de Dario Argento, qui savait mieux que personne mettre en scène la femme de sa vie. L'entente artistique, autant que personnelle, est des plus harmonieuses. Le duo italien se rencontre en 1974 pour tourner "Les Frissons de l'angoisse". Par la suite, ils s'associent cinq autres fois : "Inferno" en 1980, "Ténèbres" en 1982, "Phenomena" (1985), "Opera" en 1987 et "La Troisième Mère" en 2007, où la famille est au complet avec la présence d'Asia Argento. Plus qu'une actrice, elle est aussi la co-scénariste des grands succès que sont "Inferno" et "Suspiria" (1977), tous deux devenus des classiques. À l'annonce de la disparition de son ancienne épouse, le cinéaste a publié un sobre message ("Daria et Dario") accompagné d'une photographie en noir et blanc.

Mario et Lamberto Bava

Le père et le fils, tous deux réalisateurs et habitués du cinéma fantastique, ont fait tourner Daria Nicolodi. Mario Bava, considéré comme un maître du giallo dans la Grande Botte, l'engage dans "Les Démons de la Nuit" (1977) (ou "Shock" en version originale) en mentionnant son fort potentiel de "vamp à vampires". Une énième maison sujette à d'étranges phénomènes paranormaux pour l'actrice qui incarne Dora, une jeune femme fragile suivie en psychatrie. Lamberto, la progéniture de celui qui dirige le long-métrage, est déjà au scénario. Plus tard, ce dernier lui propose le rôle de Gioia ("Delirium" (1987), une ancienne mannequin et directrice d'un magazine masculin qui voit tout son entourage se faire mystérieusement assassiné. Pour la télévision les Bava adaptent "La Vénus de l'Ille" (1979) et n'oublient pas d'offrir un personnage à la brune fantasque.

Ettore Scola

La star italienne, multi-récompensée pour les magnifiques "Nous nous sommes tant aimés" (1974) et "Une journée particulière" (1977), introduit Daria Nicolodi dans sa filmographie en lui donnant la possibilité d'incarner Laura Di Falco, l'héroïne féminine de "Macaroni" (1985). L'artiste se retrouve aux côtés des vedettes Jack Lemmon et Marcello Mastroianni dans cette comédie entièrement tournée à Naples. Un ton plus léger et moins austère que les films qu'adoraient la bien-aimée de Dario Argento.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.